› Société

Introduire les réseaux sociaux dans les débats politiques

C’est l’objectif que s’est fixé l’honorable Ferréol Gassackys, député de la troisième circonscription de Poto Poto.

Pour ce représentant du peuple, facebook, twitter, instagram, You tube ou autre LinkedIn, bref le web 2.0 est devenu un outil incontournable de communication et d’échange d’informations tout azimut. Il s’est donc donné pour challenge d’œuvre pour l’appropriation des réseaux sociaux et en faire un outil d’échange, de débat mais aussi de diffusion des idées politiques, expurgés de tous les travestis véhiculés par le net.

Afin de mettre à la disposition de ses mandants et autres acteurs du net, des connaissances indispensables pour un usage efficient de cet outil parfois source de dérives langagières, le député Ferréol Gassackys a initié une rencontre des activistes des réseaux sociaux à sa permanence avec pour principal animateur, le ministre Thierry Moungalla.


Cette rencontre avait pour but de conseiller, « sur l’utilisation à bon escient des réseaux sociaux, afin de ne pas succomber dans la tentation des fakes news, pour ne pas se comporter comme les rois de l’intox et autres vermines qui pullulent sur la toile en ramenant le débat politique au niveau du caniveau».

« Être présent et actif sur les réseaux sociaux doit s’inscrire dans une démarche réfléchie, avec un discours de fond au plus près de la réalité et adapté aux principes qui fondent le respect et la dignité des tiers », a souligné le ministre Moungalla.


À LA UNE
Retour en haut