› Société

Congo-Droits humains : l’EWC s’engage à défendre les droits des veuves

Célébration de la journée internationale des veuves. Droits réservés.
L’organisation féminine Independent Women Club (EWC), déterminée à s’opposer aux violations contre les femmes veuves et les filles vulnérables.

 

L’EWC s’est engagée, le 1er juin à Brazzaville, à lutter contre formes de violation des droits humains commises contre les femmes veuves et les jeunes filles vulnérables. La militante des droits des femmes et des jeunes filles au Congo pense que l’éducation est la base du leadership féminin. Et l’organisation Elite Women’s Club travaille aussi pour l’entrepreneuriat féminin à travers son projet « Veuves et avenir », qui accompagne ces femmes à devenir plus autonomes et à connaître leurs droits.

« L’assemblée générale a amélioré la dénomination de notre organisation. Independent Women Club qui s’appellera désormais Elite Women’s Club (EWC) parce que nous voulons élargir, au niveau national et africain, nos interventions. Nous allons revaloriser nos missions fondamentales », a expliqué Splendide Lendongo, présidente de l’EWC.

Apolitique, l’organisation Elite Women’s Club (EWC) regroupe et travaille essentiellement avec les femmes et les filles afin d’accompagner leur autonomisation, émancipation, développement personnel, leadership et promotion au moyens des actions concrètes préalablement définies.

« Les femmes réunies au sein de notre organisation sont celles qui ont de l’ambition, dynamique, autonome et qui ont la capacité de pouvoir changer des mentalités. Sans tomber dans les stéréotypes, une femme leader sait souvent faire preuve d’un savoir-être plus développé. Généralement attribuées aux femmes, les qualités d’empathie, de bienveillance et d’écoute permettent de gagner la confiance du groupe », a commenté la présidente.


Au Congo, il y a un vide juridique en ce qui concerne les veuves. Ainsi donc, l’EWC fait constamment le plaidoyer à tous les niveaux de prises de décisions afin de revoir dans le code de la famille les questions des femmes, filles et orphelins.

L’insuffisance de données statistiques reste l’un des principaux obstacles à l’élaboration de politiques fortes et de programmes d’élimination de la violence et de la discrimination dont sont victimes les veuves. Plus de recherches et de statistiques ventilées par statut matrimonial, sexe et âge sont nécessaires pour mieux évaluer l’incidence sur des femmes veuves et filles mères vulnérables. L’organisation féminine Elite Women’s Club travaille désormais avec les partenaires étrangers pour avoir un appui multiforme à la réalisation de leur projet.

Signalons que l’intervention de l’ONG EWC intègre la semaine d’action égalité On Agit, une campagne internationale menée du 31 mai au 6 juin par l’ONU femme qui met en lumière le travail d’activisme des jeunes leaders, en prévision du forum génération égalité.

Par ailleurs, afin de porter l’attention de la communauté internationale sur la marginalisation des veuves et ses enjeux, à travers le monde, l’assemblée générale des Nations unies a proclamé le 23 juin journée internationale des veuves, à travers l’adoption de sa résolution A/RES/65/189 du 21 décembre 2010.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 20.08.2021

Des rapides de Kintamo

A l’endroit où la rivière Djoué se jette dans le fleuve Congo dans le premier arrondissement (Makélékélé) de Brazzaville, on peut voir les rapides de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut