Sport › Autres sports

Gymnastique aérobic : les 14emes championnats d’Afrique se tiendront

La compétition qui mettra aux prises sept pays, notamment l’Afrique du Sud, l’Algérie, le Bénin, le Cap vert, le Congo, le Sénégal et la Tunisie débutera le 13 septembre au gymnase Henri-Elendé dans sa phase qualificative. Les finales interviendront le lendemain.

Après sa participation réussie aux 11es Jeux africains, la Fédération congolaise de gymnastique (Fécogym) va de nouveau réunir la jeunesse africaine à Brazzaville. Le président de la Fécogym a assuré quant à l’état physique des athlètes congolais. « Je crois que le moral est haut. Les préparatifs vont bon train. La fête sera belle. Les Congolais trouveront sur le terrain ce qu’ils attendent », a indiqué François Bakana.

Médaillé d’or lors des Jeux africains, le Congo se présentera à cette compétition avec dix compétiteurs, dont cinq chez les seniors et cinq autres chez les juniors.  Les dirigeants affirment que leurs poulains sont déterminés à rééditer l’exploit. « Nous avons l’assurance de remporter des médailles, raison pour laquelle nous visons la première ou la deuxième place. Le Congo était déjà au podium. Il faut sauvegarder la chose », a promis Albert Mouanga Bakékolo.

Selon le directeur technique de la Fécogym, le Congo a de fortes chances de s’imposer en duo, trio et en solo. La compétition débutera le jeudi dans sa phase qualificative, puis s’achèvera le vendredi par des finales. Le samedi étant retenu pour le départ des délégations.  Mais bien avant le début de la compétition, la Fécogym a organisé, du 5 au 9 septembre, un camp d’entraînement qui a réuni les pays de la zone 2.


Le but principal de ce camp, a expliqué Khadidja Zeroc, présidente du comité technique aérobic à l’Union africaine, était de préparer les athlètes des différents pays, surtout ceux de la zone 2 à la compétition. « Nous avons essayé, à travers ce camp, de faire évoluer les routines pour mieux les préparer aux championnats d’Afrique. C’était une fierté pour moi en tant qu’Africaine. On a dû revoir pas mal de difficultés dans la routine, travail de l’artistique, de l’exécution mais je pense qu’ils vont être cette fois-ci mieux préparer à ce championnat d’Afrique. C’était une excellente idée de faire ce camp juste avant les championnats d’Afrique », a commenté l’experte de la Fédération internationale de gymnastique (FIG).

Elle a promis de belles surprises dans ces championnats. « Nous avons vu certaines routines qui étaient très intéressantes. Nous aurons de très belles surprises car nous avons noté une très grande évolution », a conclu Khadidja.

À LA UNE
Retour en haut