› Culture

Festival de Confolens : Biemb’Art représentera le Congo

Le groupe Biemb’Art sera du 12 au 18 Août 2019, au Festival de Confolens, ancienne commune du Sud-Ouest de la France située dans le département de la Charente en région Nouvelle-Aquitaine.

Traumatisé par les évènements politiques qui ont frappé la République du Congo en 1995, Martial Roland Youlou quitte Brazzaville où il suit une formation de danse et d’Art dramatique pendant quatre années, dans la Compagnie Monana du célèbre chorégraphe Chrysogone Diangouaya. Il se rend ensuite à Pointe-Noire.

De par sa condition d’homme de culture et chorégraphe, Martial Roland Youlou est à la quête d’originalité. Il lui vient alors l’idée de réaliser son monde. Il crée ainsi un centre de formation artistique afin de promouvoir la culture africaine.

Le 27 août 1996 se profile l’idée de la fondation du Ballet Théâtre Biemb’Art. La Compagnie est un groupe artistique ayant pour centre d’intérêt l’expression corporelle et l’art dramatique agrémentés de percussions et de chants africains. Elle se donne pour mission de valoriser la culture africaine et de la promouvoir tout en saisissant ce qu’il y a de plus profond, de puissant, de merveilleux en l’homme, lui permettant de vivre en harmonie avec son environnement. Cette lutte du respect des valeurs se définit par une inspiration traditionnelle allant jusqu’à l’expression contemporaine.


La Compagnie Biemb’Art est une complémentarité des compétences qui permet à l’homme de transcender les différences et de créer un univers de paix et de liberté.

62 ans déjà que Confolens accueille danseurs, chanteurs, musiciens et festivaliers du monde entier. Cette année encore l’équipe a concocté une mise en scène originale pour vous offrir des spectacles riches en émotions. Des nationalités différentes seront au rendez-vous sur scène ou dans les rues de cette petite cité de caractère, pour vous éblouir et vous émouvoir.

Les 9 et 10 Août 1958, a lieu la première manifestation folklorique à Confolens. Le succès de la fête (6000 entrées payantes) incite les organisateurs à renouveler l’opération.


À LA UNE
Retour en haut