Culture › Musique

Fespam : la 11e édition pourrait enfin se tenir

Le ministre de la Culture et des arts et président du comité de direction du Fespam, Dieudonné Moyongo, a assuré que le Festival panafricain de musique (Fespam) se tiendra en fin de cette année 2019.

Après 10 éditions, l’évènement culturel a été dans un sommeil. La 11e édition qui devait se tenir en 2017, pourrait finalement avoir ce lieu en fin d’année 2019. C’est du moins ce qu’a affirmé le président du comté de direction du Fespam, Dieudonné Moyongo.

Dieudonné Moyongo a expliqué que la onzième édition du Festival panafricain de musique a été inscrite dans le budget de l’État 2019. Elle devra donc avoir lieu cette année, mais compte tenu des difficultés rencontrées dans le pays, au lieu qu’elle ait lieu en juillet, elle sera décalée en fin d’année.


« Nous sommes en train de travailler là-dessus. Le dossier circule déjà au niveau du ministère des Finances. Lorsque les moyens seront mis à notre disposition, nous ferons tout pour que cette édition qui pour nous est une édition de relance ait lieu. C’est ce qu’il faut retenir. A partir du moment où le dossier est inscrit, nous allons tout faire pour que la onzième édition ait lieu », a expliqué le ministre, président du comité de direction de cette institution.

Déjà en 2015, le Fespam s’annonçait sous les pires auspices. L’effondrement du prix du baril de pétrole, l’une des principales ressources du Congo, a conduit le gouvernement (qui supporte la quasi totalité des frais) à réduire le budget de l’événement. Il était passé de plus de 6 milliards à moins d’un milliards de francs CFA.



À LA UNE
loading...
Retour en haut