Sport › Autres sports

Fécoju-Da: une commission pour mettre fin à la crise au sein de la Fédération

, le ministre des Sports et de l’éducation physique, Hugues Ngouélondélé, a mis en place une commission de gestion, pour mettre fin à la crise qui sévit à la Fécoju-Da.

La nouvelle structure a la charge de traiter les affaires courantes et préparer la prochaine assemblée générale élective de la Fédération congolaise de judo et disciplines associées.

Marien Ikama Ngouabi est le président de la Fédération congolaise de judo et disciplines associées (Fécoju-Da). Mais, les partisans de l’Union des associations congolaises de judo et disciplines associées (Unascojuda), continuent de contester l’élection du président Marien Ikama Ngouabi, à la tête de la fédération.

Pour mettre fin à cette crise qui sévit au sein de la Fécoju-Da, le ministre des Sports et de l’éducation physique, Hugues Ngouélondélé, a mis en place une commission de gestion. A la tête de celle-ci, Jean Nganga, représentant le ministre. La commission aura pour mission de restructurer les ligues départementales, d’organiser les compétitions et préparer la prochaine assemblée générale élective en vue du renouvellement des instances dirigeantes du judo au Congo.


Les autres membres de la commission sont Hilaire Ngouari, représentant du Comité national olympique et sportif congolais, assure la vice-présidence, Brice Lépébé est rapporteur et Serge Aya Florent est secrétaire général par intérim pendant qu’Aya Carloger préside le comité de normalisation. Celui qui, jusque-là, assurait les fonctions de président de la fédération, Marien Ikama Ngouabi, est membre, tout comme Albert Ngombet, le directeur des activités sportives.

La Fécoju-Da n’est pas la seule fédération sportive à traverser une crise. Le ministère des Sports et de l’éducation physique devrait aussi trouver une solution au problème que rencontre le taekwondo, dont la fédération n’est toujours pas mise en place, depuis deux ans.

À LA UNE
Retour en haut