International › APA

Economie et sécurité au menu des quotidiens marocains

Pas d'image

Les perspectives économiques du Maroc, les parcs d’attractions au Maroc, les performances de Maroc Telecom et la sécurité des aéroports sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce mardi.+Aujourd’hui le Maroc+ écrit que les perspectives économiques du Maroc sont plutôt bonnes, en dépit de la conjoncture. Selpn la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’Economie et des finances, l’évolution conjoncturelle contrastée qui a marqué les cinq premiers mois de l’année n’a pas impacté l’élan économique du pays.

« Les voyants des différents secteurs économiques, appréciés sur la base de l’évolution cumulée au titre des cinq premiers mois de l’année, demeurent dans le vert, hormis pour le secteur du textile et cuir et pour le secteur agricole. Ce dernier aurait affiché une légère baisse de sa valeur ajoutée, dans un contexte marqué par une forte baisse de la production céréalière, atténuée par la bonne tenue des autres filières», indique la DEPF, c ité par le journal.

La publication souligne que le pouvoir d’achat des ménages a maintenu sa vigueur durant cette période. Cette situation s’explique par l’amélioration de la situation du marché du travail et du bon comportement des crédits à la consommation dans un contexte d’évolution maîtrisée de l’inflation. La résilience a été observée en matière d’investissement également. Le quotidien fait remarquer que cette stabilité joue beaucoup en faveur de la dynamique des crédits à l’équipement, des importations de biens d’équipement et des dépenses d’investissement du budget de l’Etat. Toutefois, le déficit commercial a poursuivi sa lancée à fin mai, en dépit des bonnes performances à l’export.

+L’Economiste+ revient sur les parcs d’attractions au Maroc. Commentant un accident de manège, qui a fait 20 blessés dans un parc à Tanger, la publication estime que cet accident retient heureusement l’attention du public, des autorités et des élus.

En effet, c’est le seul moyen de pression valable sur les exploitants de ce genre de divertissement que les petits adorent. On entend souvent dire qu’il y a « un vide juridique », qu’ « il n’y a pas de loi »… C’est exact. Cependant, faut-il une loi pour la maintenance, laquelle ne requiert que du bon sens et de la compétence?, se demande-t-il.


+Al Ittihad Al Ichtiraki+ rapporte que Maroc Telecom a réalisé un Résultat Net ajusté Part du Groupe en hausse de 1,8% au 1er semestre 2019, a annoncé l’opérateur historique de télécommunications dans un communiqué.

Le chiffre d’affaires consolidé a affiché une hausse de 0,8% à change constant, soutenu par la croissance des revenus Data Mobile au Maroc (+19,7%) et dans les filiales (+24,6%). Le Parc global du Groupe s’est renforcé de 3,9% à près de 63 millions de clients, indique la même source qui fait état d’une forte hausse de l’EBITDA de 5,1%, grâce à l’optimisation des coûts.

+Libération+ fait savoir que l’Agence Française de Développement (AFD) et l’Office National des Aéroports (ONDA) ont signé deux conventions de financement portant sur un prêt de 50 millions d’euros et une subvention de 400.000 euros pour le renforcement de la sécurité aérienne, de la sûreté des aéroports ainsi que des mesures d’efficacité énergétique.

Destinées à financer des projets relatifs à la sécurité aérienne, la sûreté des aéroports et à l’efficacité énergétique, elles s’inscrivent en ligne avec l’approche de développement durable et les projets stratégiques de l’ONDA, souligne la même source, notant que l’Office s’est engagé dans une démarche ambitieuse de transition énergétique visant la diminution de la consommation énergétique des aéroports marocains et l’introduction progressive des énergies renouvelables.



Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut