Santé › Actualité

Drépanocytose : Antoinette Sassou N’Guesso reçoit une distinction à Genève

Antoinette Sassou Nguesso reçoit sa distinction à Genève.

La première dame congolaise a reçu lundi 20 mai à Genève, une distinction pour son combat contre la drépanocytose.

La distinction qu’a reçue Antoinette Sassou N’Guesso, est un couronnement des différentes actions mené par la première dame du Congo. En dehors de son aide aux plus démunies, madame N’Guesso, s’est également investie depuis de nombreuses années déjà, dans la lutte contre la drépanocytose. Elle a ouvert à Brazzaville, un centre national de référence de la drépanocytose «  Antoinette SASSOU N’GUESSO ».

Cet établissement est spécialisé dans la recherche, le dépistage, la prise en charge, le suivi et l’accompagnement médico-psychologique des patients drépanocytaires homozygotes, des hémophiles et d’autres maladies constitutionnelles rares du sang.


La drépanocytose a été déclarée première maladie génétique au monde. Selon certaines études, le trait drépanocytaire touche plus de 150 millions d’individus dans le monde. Elle a été déclarée problème de santé publique par les Nations Unies grâce au plaidoyer mené par la première dame du Congo et l’organisation internationale de lutte contre la drépanocytose (OILD).

Notons-le, au Congo, cette maladie dans sa forme hétérozygote (partielle) affecte environ 25% de la population et 1 à 2% de la population dans sa forme homozygote (forme totale). La prise en charge reste encore très coûteuse. Pour ce qui est de la morbidité et de la mortalité, la maladie reste très lourde.


À LA UNE
Retour en haut