Santé › Actualité

Denis Christel Sassou Nguesso n’exclut pas d’être un jour candidat à la présidentielle

Il n’a pas échappé à la question ! Denis Christel Sassou Nguesso, le président de la Fondation perspectives d’avenir (FPA) a profité  de la présentation et la dédicace de son opuscule intitulé « Ce que je crois » pour répondre à son auditoire. Il n’a pas caché la possibilité que lui offre la constitution en tant que congolais de briguer un jour la magistrature suprême de son pays. 

Denis Christel Sassou N’Guesso, le fils du président congolais présentait ce 2 mai au congolais, son opuscule intitulé « Ce que je crois ». Un livre qui donne clairement sa vision pour le Congo, son projet de société.

Il s’agit notamment de son regard sur le droit à l’éducation et à la formation ; du droit à la santé ; du droit au mieux vivre : un défi de développement agricole ; de la citoyenneté et de la solidarité ; des perspectives d’avenir, un dessein partagé.

Ainsi, en marge de cet événement, le député élu de la première circonscription électorale d’Oyo, dans le département de la Cuvette, n’est pas allé par quatre chemins pour répondre à la question concernant sa candidature à la prochaine présidentielle.


« Je suis un Congolais au même titre que les autres. Cela veut dire que j’ai les mêmes devoirs et obligations mais surtout avec les mêmes droits. Donc, s’il y a des hommes politiques qui nourrissent l’ambition un jour d’être candidats, rien ne me l’interdit parce qu’il n’est pas écrit, sauf si j’ai mal lu la Constitution du Congo, que lorsqu’on est fils d’un chef d’Etat, on ne peut pas faire acte de candidature », a-t-il affirmé.

Pour conclure, le président de la fondation perspectives d’avenir (FPA) est revenu sur son oeuvre sociale. Notamment celle qu’il mène dans le cadre de son ONG, la FPA, et le groupement des associations Bana Congo dont il est le président d’honneur, avec un accent particulier sur le programme de santé communautaire.

À LA UNE
Retour en haut