› Politique

Coopération sino-africaine : le prochain forum prévu en septembre

L’information a été donnée récemment à Brazzaville par l’ambassadeur de Chine en République du Congo, Xia Huang.

Les dirigeants chinois et africains se réuniront une nouvelle fois à Beijing pour discuter de la politique sur leur coopération amicale et élaborer les programmes dans la nouvelle ère. Ce qui contribuera, d’après les deux parties, non seulement à approfondir le partenariat sino-africain de coopération stratégique et globale et à apporter plus de bénéfices au bien-être de près de 2,5 milliards de personnes en Chine et en Afrique, mais également à apporter une énergie positive à la préservation de la paix et de la stabilité ainsi qu’au développement dans le monde.

« Je suis sûr que ce sera une occasion pour nous, la Chine et les pays africains, d’envisager un avenir plus ambitieux pour notre coopération. Compte tenu de la qualité de la confiance politique entre nos deux pays, c’est une occasion pour la Chine et le Congo, d’envisager un plan plus ambitieux pour leur coopération.  Je suis sûr que devant nous, c’est un avenir prometteur », a indiqué le diplomate chinois, lors de la remise des kits scolaires à l’école de l’amitié Congo-Chine.

Selon le site du ministère chinois des Affaires étrangères, la Chine et l’Afrique font toujours une communauté de destin. « Réaliser la coopération gagnant-gagnant et le développement partagé avec les pays africains est l’engagement initial pris par la Chine dans le développement de ses relations avec l’Afrique. Promouvoir le développement de l’Afrique par le développement de la Chine est un devoir qui nous incombe dans les relations sino-africaines », indique-t-on.

En effet, l’organisation de ce sommet a été confirmée au début de cette année par les présidents chinois, Xi Jinping, et sud-africain, Jacob Zuma. « Quel que soit le niveau de développement qu’elle aura atteint et quoi qu’il advienne dans la situation internationale, la Chine se tiendra toujours au côté des pays en développement dont les pays africains et restera à jamais amie fidèle et partenaire digne de confiance de l’Afrique », soutient la partie chinoise.


 » De nouvelles opportunités procurées pour le développement de l’Afrique »

Le président chinois avait partagé cette idée avec ses pairs africains à Beijing, à l’issue du XIXe congrès national du Parti communiste chinois (PCC). Ainsi, le nouveau sommet du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) ouvrira une nouvelle ère pour la coopération solidaire entre la Chine et l’Afrique. Car un nouveau programme pour le développement de la Chine a été élaboré pendant le dernier congrès national du PCC. « L’édification intégrale d’une société de moyenne aisance en Chine et la construction sur tous les plans d’un pays socialiste moderne et puissant offriront des opportunités historiques extraordinaires à tous les pays du monde, et tout particulièrement aux pays africains », poursuit le site du ministère.

Le FCSA de septembre prochain se tiendra après celui de 2015 de Johannesburg, en Afrique du sud. À cette occasion, le président chinois, Xi Jinping, annonçait dix programmes afin d’élever les relations au niveau du partenariat de la coopération stratégique globale. Pour la concrétisation de cette décision, un soutien financier de soixante milliards de dollars pour les dix programmes de coopération a été annoncé. « Les dix grands programmes pour la coopération sino-africaine nous ont procuré de nouvelles opportunités pour le développement de l’Afrique, et en vue de bien associer avec ces derniers, de nombreux pays ont élaboré de nouveaux programmes pour leur propre développement », déclarait récemment le président de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso.

À LA UNE
Retour en haut