Eco et Business › L'Eco en +

Congo : vers la relance des activités d’ECAir?

Droits réservés.

On pourrait répondre par l’affirmative si l’on s’en tient aux échos du conseil d’administration de la compagnie nationale du Congo qui s’est tenu à Brazzaville, lundi 27 janvier 2020.

Au cours de ces assisses, un plan de redressement, dont le cabinet d’audit Bekolo & Partners (dirigé par Emile Christian BEKOLO) a participé à l’élaboration, a été présenté aux administrateurs.

Ce plan comprend des mesures à prendre à court et moyen terme par l’État actionnaire pour la relance de la compagnie. Pour un meilleur redéploiement du fleuron congolais, il est par exemple proposé l’augmentation et l’ouverture du capital (taux à définir) à un partenaire stratégique sélectionné par appel à concurrence.

Alors que le conseil d’administration s’active pour une relance des activités d’ici la fin de l’année, il devra encore faire face à des démêlés judiciaires en cours.

Une procédure de liquidation ouverte à Paris


Le 18 juillet 2018, le tribunal de commerce de Bobigny en France a ouvert une procédure de liquidation judiciaire immédiate sans maintien de l’activité à l’égard d’Equatorial Congo Airlines (ECAir). La demande a été initiée par trois plaignantes qui réclament plus de 121 000 euros d’arriérés de salaire à la compagnie nationale congolaise. Le tribunal de Bobigny a nommé un juge-commissaire, un commissaire-priseur et mandataire liquidateur qui accompagneront la procédure de liquidation judiciaire qui doit être clôturée au 18 avril 2020.

Lancée en grande pompe en 2011, ECAir a disparu des airs depuis octobre 2016. En dépit des efforts de relance, la compagnie ne rassurait plus les marchés. En juillet 2017, la Commission de surveillance du marché financier d’Afrique centrale (COSUMAF) a annulé l’appel à emprunt obligataire d’ECAir. La compagnie recherchait alors 60 milliards FCFA ($100 millions) pour renflouer ses caisses afin de redécoller.

ECAir exploitait une flotte de 3 avions, dont un Boeing 757-200 et deux Boeing 737-300. Son réseau comprenait Brazzaville, Pointe-Noire, Bamako, Bruxelles, Cotonou, Dakar, Douala, Dubaï, Kinshasa, Libreville et Paris.


L’Info en continu
Bon plan
Publié le 01.09.2020

A la découverte d’Oyo

Oyo est une ville de la République du Congo, située dans le département de la Cuvette, chef-lieu du district homonyme, située à plus de 400…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut