› Société

Congo : Nouveau cas d’abandon et de meurtre de nouveau-né à Pointe Noire

Le corps sans vie d’un nouveau né a été découvert à l’aube à Pointe Noire, par les populations du quartier Louandjili.

Les habitants de Louandjili, un quartier de la capitale économique du Congo Brazzaville viennent de vivre une scène macabre qui continue de choquer. Le corps inerte d’un nouveau-né abandonné par sa génitrice a été découvert dans une canalisation du quartier par un passant. Alertées du drame, les populations ont accouru et ont fait montre d’amertume face à ce nouveau cas d’infanticide.

 » C’est vraiment regrettable, c’est pitoyable, je ne sais même pas quoi ajouté. Le corps de l’enfant était emballé comme un colis. Çà fait mal de vivre ce genre de scène.  » Témoigne un habitant du quartier visiblement bouleversé par le côté ignoble de l’acte posé par la maman du nouveau-né qui reste toujours introuvable.


Stéphane Ngatali, un citoyen de Pointe Noire lance un appel :  » C’est des actes de vandalisme, c’est vraiment un crime ! Les enfants c’est un don de Dieu, et moi je pense que une grossesse c’est une bénédiction c’est aussi une bénédiction. Jeter les enfants dans le caniveau comme ça c’est très regrettable et ces acteurs coupables de ce genre d’acte doivent être punis devant la loi et même devant Dieu. J’attire l’attention à toutes les femmes et à tous les hommes qui se permettent d’engrosser les femmes, puis de les abandonner. Les autorités doivent redoubler de vigilance. »

Les cas d’infanticides sont devenus légion dans la ville océane. En dehors des autorités qui devraient trouver des solutions pour limiter le phénomène, les parents doivent aussi prendre leurs responsabilités afin de mieux veiller sur leurs jeunes filles très souvent abusées par les hommes.

À LA UNE
Retour en haut