Société › Education

Congo : les langues nationales bientôt introduites dans les programmes d’alphabétisation

Cette mesure vise à faciliter l’alphabétisation fonctionnelle professionnalisante, numérique, qualifiante et la post-alphabétisation des adultes.

Le Congo entend améliorer les capacités d’utilisation des langues nationales. A l’occasion de la célébration de la quinzième semaine nationale de l’alphabétisation le 3 août à Brazzaville, la directrice générale de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle, Alphonsine Laure Matongo, a appelé les centres en charge de la question à mieux coordonner l’action dans le développement des programmes en langues maternelles pour permettre aux adultes d’apprendre facilement. Cette semaine est, en effet, célébrée sur le thème « Alphabétisation : multilinguisme et apprentissage des adultes ».

Alphonsine Laure Matongo a, par ailleurs, souligné qu’à travers le monde, des millions d’enfants ont abandonné les études et entrent dans l’âge adulte privés des connaissances de base.


Il y a également le projet de l’alphabétisation fonctionnelle et numérique appuyé par l’Unesco au profit des jeunes filles mères dont Brazzaville et le Pool sont des départements pilotes. « L’espace multimédia implanté dans l’enceinte de la mairie de Ouenzé est une formidable opportunité pour consolider les acquis de cet ambitieux programme numérique en alphabétisation fonctionnelle », a-t-elle déclaré. Cet espace multimédia a été réceptionné le jour même de la célébration de la quinzième semaine nationale de l’alphabétisation, en présence du maire de cet arrondissement, Marcel Nganongo.

Ouvrant les campagnes de mobilisation communautaire sur l’alphabétisation en faveur des jeunes et adolescents déscolarisés, des adultes analphabètes et illettrés, le directeur de cabinet du ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, Adolphe Mbou Maba, a expliqué que la réorganisation de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle dans le pays est une marche pragmatique, visant à définir et à mettre en œuvre les politiques d’épanouissement et socialisation intégrale de la frange de la population victime de l’analphabétisme et de l’illettrisme de lui apporter un soutien éducationnel et professionnel approprié. « L’appui de tous nos partenaires est à jamais essentiel pour poursuivre nos efforts », a-t-il dit.



À LA UNE
loading...
Retour en haut