› Société

Congo : les handicapés demandent une amélioration de leur situation

Les handicapés demandent au gouvernement une amélioration de leur situation. journaldebrazza.com
Les handicapés demandent au gouvernement une amélioration de leur situation.

Ils se sont exprimés vendredi 26 novembre lors d’une rencontre au cours de laquelle ils ont exigé la relecture du projet de la nouvelle loi d’orientation sociale.

 

Le collectif des Organisation des personnes handicapées (OPH) juge le cadre juridique inadapté. Selon ce collectif, il ne garantit pas l’égalité des droits aux individus vulnérables. L’OPH a organisé un atelier de sensibilisation. Il s’est agi d’alerte au gouvernement sur la situation des personnes vivant avec un handicap. Les membres de l’OPH ont exigé la relecture du projet de la nouvelle loi d’orientation sociale.

Ladite rencontre s’inscrivait dans le cadre du Projet d’appui à la consolidation de la « dynamique nationale Coalition plus 2030 » en vue de l’amélioration de la défense des droits des personnes vivant avec handicap en République du Congo, en partenariat avec le Comité français pour la solidarité internationale, avec le soutien financier de l’Agence française de développement.


L’objectif des échanges, a expliqué Donatien Ibassa, le coordonnateur de la « Coalition plus 2030 », est de renforcer la concertation et le dialogue permanent entre les autorités et les organisations de la société civile, afin d’aboutir à la révision de l’ancienne loi spécifique d’avril 1992 portant statuts, protection et promotion de la personne handicapée, en harmonie avec la convention africaine sur le handicap. « La situation des personnes handicapées au Congo est critique. Le projet de loi initié par le ministère des Affaires sociales se trouvant au Parlement n’a pas pris en compte toutes les conditions sociales des personnes vivant avec handicap. Nous n’avons pas été consultés lors de la préparation de cette loi. Il nous faut une loi spécifique au lieu d’une loi à caractère général », a déploré Donatien Ibassa, avant de rappeler l’État congolais à son obligation de faire respecter les droits humains des personnes handicapées.

La plate-forme des associations de défense des droits des personnes handicapées réclame donc des discussions avec les autorités de tutelle pour pouvoir harmoniser le cadre juridique national relatif à la protection des couches sociales vulnérables.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 20.08.2021

Des rapides de Kintamo

A l’endroit où la rivière Djoué se jette dans le fleuve Congo dans le premier arrondissement (Makélékélé) de Brazzaville, on peut voir les rapides de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut