Eco et Business › L'Eco en +

Congo : les cheffes d’entreprises ont besoin d’accompagnement des banques

Droits réservés.
Le Conseil consultatif de la femme, a échangé à Brazzaville avec les femmes cheffes d’entreprises et des ordres professionnels.

 

À l’occasion de la rencontre,  les cheffes d’entreprises ont exprimé les difficultés auxquelles elles sont confrontées au quotidien dans le développement de leurs activités. Fifie Obié, cheffe de Congo archives, entreprise d’archivage et numérisation des documents, a cité, entre autres, le manque d’accompagnement des banques dans la réalisation de leurs projets et bien d’autres.

Il faut rappeler que la Constitution de la République du Congo, en son article 17, affirme que la femme a les mêmes droits que l’homme. La loi garantit la parité et assure la promotion ainsi que la représentativité de la femme à toutes les fonctions. Cependant, dans la pratique, le Congo peine à faire des droits de la femme un levier du développement humain et durable.


Aussi, même dans le secteur privé où l’on croyait que la représentativité de la femme se ferait sans trop de difficultés, les principaux indicateurs relatifs au marché du travail produits par l’Organisation internationale du travail concernant le pourcentage de femmes cheffes d’entreprises dans la période allant de 1991 à 2019 renseignent que le taux des femmes à la tête des entreprises n’oscillait qu’autour de 0,5% jusqu’en 2019, a fait savoir la deuxième secrétaire du conseil consultatif de la femme, Audrey Zita Mitata.

Notons que cette série de rencontre prendra fin le 29 septembre.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 20.08.2021

Des rapides de Kintamo

A l’endroit où la rivière Djoué se jette dans le fleuve Congo dans le premier arrondissement (Makélékélé) de Brazzaville, on peut voir les rapides de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut