Sport › Football

Congo-Football : vers une reprise des compétitions

Assemblée général de la Fédération congolaise, samedi 12 septembre 2020.

C’est du moins ce qu’a laissé entendre le président de la Fédération congolaise de football samedi 12 septembre 2020, à l’ouverture de l’assemblée générale cette institution.

En République du Congo, la  reprise des compétitions est toujours attendue. Ce samedi, le discours prononcé par le président de la Fédération congolaise de football (Fecofoot) à l’ouverture de l’assemblée générale ordinaire tenue le 12 septembre à Brazzaville, entretient de l’espoir.

« Depuis six mois, le soleil s’est abaissé sur notre saison, mais j’ai l’espoir que d’ici là, le jour se lèvera et c’est pour cela que je vous invite à vous mettre au travail pour préparer la prochaine saison. Et, j’ose espérer que pendant ce moment d’hibernation, nous aurons stocké suffisamment d’énergie pour donner une nouvelle impulsion à notre football pour des nouvelles victoires », a indiqué Jean Guy Blaise Mayolas.

Le sujet de la reprise des compétitions est devenu une priorité dans la mesure où la Confédération africaine de football dans sa dernière réunion du comité exécutif du 10 septembre,  a retenu la période du 16 janvier au 7 février 2021 pour l’organisation de la 6e édition du Championnat d’Afrique des nations (Chan) qui se tiendra au Cameroun.

Le Chan est une compétition réservée aux joueurs qui évoluent dans les championnats de leurs pays respectifs. Qualifiés pour ce rendez- vous, les Diables rouges sont logés dans le même groupe que les Léopards de la République démocratique du Congo, le Mena du Niger et les Chevaliers de la Méditerranée de la Libye. Seule, la reprise des compétitions permettra aux Diables rouges locaux de mieux affûter leurs armes.


Au cours de cette assemblée générale, la Fécofoot a suivi la présentation des rapports de chaque ligue départementale. Les présidents des ligues départementales éprouvent selon eux, toutes les difficultés matérielles, d’infrastructures et celles-ci liées à l’organisation des compétitions en raison du manque ou du faible nombre des officiels des matches qualifiés. Les ligues de Brazzaville et de Pointe-Noire ont, en dehors du nombre pléthorique des équipes engagées pour principal souci, la restructuration des sous ligues et le manque d’entraîneurs qualifiés au sein des équipes qui participent à leurs compétitions.

Ces ligues départementales qui ont d’ailleurs apprécié l’initiative de présentation en assemblée générale de leur rapport en vue de permettre à chacun d’avoir une idée exacte sur le fonctionnement des organes de base,  ont sollicité de la Fécofoot, l’organisation de la formation des officiels des matches et des entraîneurs afin « d’améliorer les compétitions pour les lendemains radieux du football congolais », ont-ils évoqué.

Notons qu’au cours de cette assemblée générale ordinaire, les participants ont entériné l’élection d’Endzanga Henri au poste du deuxième vice-président de la Fécofoot. Le procès- verbal de l’assemblée générale ordinaire du 4 mai 2019, le rapport d’activités et financier  de l’année dernière puis le budget exercice 2020 ont été adoptés.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut