Sport › Football

CAN féminine 2020 : le Congo renonce à l’organisation

Le gouvernement dit ne pas pouvoir répondre au cahier des charges de la compétition à cause de la crise économique qui touche le pays depuis quelques temps.

La République du Congo n’organisera pas la coupe d’Afrique des nations féminine de 2020. C’est à travers un courrier adressé à la Confédération africaine de football (CAF), le lundi 8 juillet 2019, que Brazzaville a donné sa décision.

Les autorités congolaises disent ne pas pouvoir répondre convenablement au cahier des charges de la 12e édition de la compétition. Ils invoquent des problèmes de trésorerie.

« Le 7 mars 2018, la République du Congo avait donné son accord de principe sans être encore en possession du cahier des charges. Aussi, après avoir examiné, après coup, ledit cahier des charges, la République du Congo s’est rendue compte, que dans le contexte des grandes tensions de trésorerie où elle se trouve, elle est dans l’incapacité d’y répondre de façon optimale et rassurante », affirme le document.


Depuis la tenue des Jeux Africains 2015, les autorités congolaises ont renoncé à l’organisation de plusieurs événements sportifs. Notamment le Championnat d’Afrique des nations de basket-ball (Afrobasket 2017) La compétition avait été délocalisée au Sénégal et en Tunisie.

C’est le 16 juillet prochain au Caire, que le Comité exécutif de la CAF devrait décider du sort de la CAN féminine 2020

Avec ce renoncement, on pourrait être partie pour un tournoi à 8 équipes avec 2 stades seulement, comme en 2018 au Ghana. « On sait qu’on a déjà du mal à avoir une CAN avec plus de pays participants, avait expliqué le secrétaire général de la CAF, Mouad Hajji, en marge de la CAN 2019. Mais on y pense et c’était l’objet de discussions très poussées au sein du Comité exécutif, au sujet du CHAN et de la CAN féminine. Il y a eu des propositions mais tout cela reste encore à l’étude ».


À LA UNE
Retour en haut