Culture › Musique

Bantous de la capitale : 60 ans d’existence… ça se fête

Droits réservés.

Orchestre mythique, créé par six auteurs-compositeurs originaires de la République du Congo, « Les Bantous de la capitale », demeure le creuset  de la rumba congolaise et du renouveau de la musique cubaine. Ce groupe a  fêté ses soixante ans d’existence, le 15 août.

Après l’annonce de la célébration de leur soixantième anniversaire, l’orchestre créé en 1959, grâce à Faignond père, a peiné quant à la préparation de cet anniversaire. Le 3 mai dernier, soit trois mois avant l’événement, les Bantous de la capitale, conduits par le patriarche Edo Ganga et une dizaine d’artistes, ont été reçus par le président de la République. Le but de cette rencontre était  de présenter le calendrier des festivités au premier citoyen du Congo, mais aussi  de solliciter son aide afin de réaliser avec succès le  projet.

Le patriarche Edo Ganga a fait savoir au président de la République que l’orchestre  » Les Bantous de la capitale » qui continue de répéter dans  à Bacongo, dans le deuxième arrondissement de Brazzaville, prévoit, à cette occasion, de se produire dans la capitale et d’effectuer une grande tournée à l’intérieur du pays pour fêter cet anniversaire et remercier tous ceux qui l’ont soutenu tout le long de son parcours.

L’orchestre a promis également de mettre sur le marché du disque « un Best of » de quarante chansons parmi les plus emblématiques de sa longue carrière. Tous ces projets demande des moyens financiers et matériels.


En prélude à cet événement et dans les préparatifs des soixante ans de leur existence, Les Bantous de la capitale avaient pris résidence à la Cafét’ de l’Institut Français du Congo (IFC) de Brazzaville, un dimanche sur deux, en alternance avec le bar « La Détente ».

Le gouvernement accompagne Les Bantous de la capitale à fêter en beauté



À LA UNE
loading...
Retour en haut