Société › Actualité

Les syndicalistes protestent contre la dissolution de la SNE et de la SNDE

Selon le président du collège syndical, Christian Diogo, il faut peut-être s’orienter vers un système verticalement intégré où la société reste une seule au lieu de la morceler comme le veut le gouvernement.

Les collectifs des syndicats de la Société nationale d’électricité (SNE) et de la Société nationale de distribution d’eau (SNDE) se sont pliés à la volonté du gouvernement congolais d’apporter des réformes, mais sans pour autant les dissoudre.

Ils l’ont fait savoir lors d’une séance de travail avec le président du Sénat congolais, Pierre Ngolo «Face à certaines contraintes, nous avons dit oui d’accompagner l’Etat dans ce processus de réformes, mais il ne faut pas que cela soit des réformes conçues déjà d’avance, où en réalité on ne sait pas qui viendra prendre l’entreprise. Encore une fois oui aux réformes, mais sans faire les choses que certaines institutions interdisent. La SNE est une société de très petite taille, avec à peine deux cent quatre-vingt-quinze mille abonnés et il y a des normes qui interdisent les petites entreprises d’être dissoutes. On peut réformer sans dissoudre l’entreprise et améliorer la gouvernance », a déclaré Le président du collège syndical, Christian Diogo.

Selon Christian Diogo, il faut peut-être s’orienter vers un système verticalement intégré où la société reste une seule au lieu de la morceler comme le veut le gouvernement.

De son côté, le président du Sénat, Pierre Ngolo, a rassuré les syndicats que le moment venu, la délibération de cette question au niveau du Sénat ne se fera pas de façon hâtive, mais plutôt dans l’intérêt de la République.

«Faisons cet effort-là, pour qu’il n’y ait pas de tension inutile, le pays a suffisamment de problèmes qu’il ne faut pas en ajouter d’autres. Travaillons tous ensemble dans le sens que commande l’intérêt de la République, sans passion, sans préjugé. Votre opinion sera prise en compte si elle va dans le sens de l’intérêt général. Nous devons également faire des réformes en tirant les leçons des expériences passées », a précisé Pierre Ngolo.


On rappelle que le gouvernement congolais a décidé de dissoudre la SNE et la SNDE.

«Ces deux sociétés se caractérisaient par une situation technique de quasi-faillite, n’eussent été les subventions versées par l’Etat. Leurs contre-performances en matière de distribution et de commercialisation ont eu pour conséquences de détériorer leurs relations avec leurs clients et usagers respectifs, au point de les rendre exécrables», a déclaré le ministre congolais de l’Energie et de l’Eau, Serge Blaise Zoniaba.

Une réforme des deux secteurs sera réalisée sous la conduite d’un comité interministériel. En outre, les compagnies seront remplacées par trois nouvelles entités. Il s’agira de la Société de patrimoine pour le secteur de l’électricité, la Société de transport de l’électricité et la société de patrimoine du secteur de l’eau. Ces compagnies revêtiront la forme de sociétés anonymes dans le but d’atteindre une plus grande efficacité et de faciliter la mobilisation des investissements privés sur les marchés de capitaux.

Selon le gouvernement, la SNE et la SNDE notamment sont des sociétés « toujours déficitaires ».


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut