› Culture

Miss Orient Foundation Worldwide : le Congo fait son entrée dans la compétition

Les cinq miss qui représenteront le Congo au concours Missi Orient Foundation Worldwide au Nigéria en septembre 2018.

Le pays de Sassou N’Guesso fait sa première participation en tant que premier pays francophone, à travers l’élection qui a mis aux prises seize candidates à Brazzaville.

Miss Orient Foundation Worldwide, par le biais de Frontier Events international, organise depuis deux années un concours international de beauté réunissant plusieurs pays dans le monde. Pour cette troisième édition, c’est le Nigéria qui accueillera l’événement et le Congo fera partie des pays qui y prendront part.

Organisée au Congo par Nauche Prudelle Mayoulou Kiba (miss et mannequin, directrice de cette élection) et Akim Le Négro, sous le label de « NP Communication», l’élection Miss Orient Congo a déjà désigné les cinq candidates qui iront représenter le pays au Nigeria, en septembre prochain. Cette élection a pour objectif de promouvoir l’éducation et la réorientation de la jeune fille. Selon les organisateurs, elle a la particularité qu’elle se tient sans bikini, plutôt avec une tenue décente.

Pour les initiateurs congolais, le Congo a plusieurs talents qui se perdent à cause du manque d’évènement du genre, c’est la raison de l’organisation de cette première édition du concours national « Miss Orient Congo » 

La directrice de Miss Orient Congo, Nauche Prudelle Mayoulou Kiba, déplore tout de même les conditions difficiles dans lesquelles ce concours a été organisé au Congo et le manque de partenaires.

« Mon équipe et moi avions travaillé dans les conditions les plus difficiles du monde. Sur près de cinquante courriers déposés, à peine deux entreprises ont répondu officiellement et négativement par courrier. Le mot ou expression « rupture » a tout gaspillé. Certes que nous traversons des moments difficiles dans ce pays. Qu’à cela ne tienne, la culture, l’art, l’événementiel sont négligés dans ce pays… Nous avons travaillé avec nos propres frais jusqu’à l’aboutissement de cette élection ce soir. Nous n’avons pas eu de partenaires financiers. Aidez-nous à réaliser nos rêves à travers cet engagement », a-t-elle lancé.

Les candidates ont été soumises à des épreuves telles des présentations, en tenue de soirée, tenue relaxe pour la danse commune. Elles ont aussi été soumises à l’épreuve des questions réponses, portant sur le thème de l’élection et la culture générale. La miss est une ambassadrice de la beauté, alors il fallait être intelligence, avoir du charme et de l’élégance, avoir une taille de 1m70, être belle et bien d’autres pour espérer faire partie des retenues.


A l’issue des épreuves le jury a choisi les cinq lauréates qualifiées pour la phase finale au Nigeria.

Miss Congo Orient : Gloire Arlie Loemba Thystère, 22 ans, habitant à Pointe-Noire et étudiante en management de ressources humaines ;

Première dauphine : Débora Demeure Mbila, 22 ans, habitant Brazzaville et étudiante en première année de biologie à l’université Marien-Ngouabi ;

Deuxième dauphine : Mavy Magdalla Grace, 22 ans, habitante à Brazzaville et étudiante en master 1 de droit privé à l’université Marien-Ngouabi ;

Troisième dauphine : Rosa Linda Mateus, 22 ans, habitant Brazzaville, deuxième année en assurance-finance-banque dans un institut privé.

Deuxième dauphine : Richna Mamieli Lekouo, 19 ans, habitant à Brazzaville et étudiante en première année d’économie à l’université Marien-Ngouabi.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 01.09.2020

A la découverte d’Oyo

Oyo est une ville de la République du Congo, située dans le département de la Cuvette, chef-lieu du district homonyme, située à plus de 400…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut