› Sport

Lancement de la 1ère édition du Camp Ibaka games

L’activité a commencé le 7 août, à l’espace du Centre culturel Taty-Loutard, à Mpita, dans le premier arrondissement Lumumba, sous la liesse des enfants et des basketteurs venus des quatre coins de la ville pour voir et toucher l’international de NBA.

Plusieurs jeux concours ont été organisés pour égayer les enfants en situation de rue et des orphelins de Pointe-Noire. Les vainqueurs et tous les participants ont reçu des cadeaux de diverses natures, à savoir les ballons de basketball, les sacs scolaires, les parasoleils, les boîtes de lait. Malgré la longue attente, les jeunes visiblement joyeux n’étaient pourtant pas harassés de voir l’international de NBA, le toucher et échanger avec lui pour la première fois à Pointe-Noire. Le 7 août a été une journée mémorable pour ces enfants défavorisés qui ont eu le privilège d’immortaliser par les images cette rencontre avec le basketteur qui s’est engagé depuis quelques années dans les actions caritatives à l’égard des enfants congolais en détresse. Après quelques minutes passées avec les enfants, Serge Ibaka a promis de les revoir l’année prochaine, à la même période, pour une grande activité.

Par ailleurs, un concours de dunk a été organisé avec les basketteurs. L’épreuve a été remportée par Gloire Goma devant un jury composé, entre autres, d’un technicien de la Fédération congolaise de basketball, du président de la Ligue de Pointe-Noire et de Serge Ibaka lui-même, avant les matches de gala des cadets et des seniors, très attendus par le grand public.  Pour faire plaisir au public, Serge Ibaka a exhibé son talent dans la sélection de Pointe-Noire qui a battu NTC les balaises, l’équipe championne de la ville, 16-7. Toutes ses touches de balle ont été acclamées par des jeunes qui ont souhaité le voir pendant longtemps mais son calendrier trop chargé ne lui a pas permis d’y rester


Notons que la première édition du Camp Ibaka games a été lancée grâce au partenariat entre la société de laiterie Cowbell et la Fondation Serge-Ibaka. Ce partenariat, ont souligné les organisateurs, a pour objectifs de pérenniser des activités caritatives en faveur des enfants en détresse à Pointe-Noire et promouvoir le basketball en milieu des jeunes. « Le plus important pour moi, c’est passer du temps avec ces enfants et à l’avenir voir avec Cowbell la possibilité de pérenniser ces activités à l’image de ce que nous faisons à Brazzaville », a indiqué Serge Ibaka.

Parlant du basketball congolais, l’athlète de NBA a reconnu que le niveau s’est amélioré. « Depuis que j’ai commencé mes activités à Brazzaville ; le niveau du basket a beaucoup évolué. Il y a vingt jeunes détectés qui évoluent à l’Académie Serge-Ibaka, nous allons faire pareillement à Pointe-Noire pour préparer l’élite congolaise », a dit l’athlète.  Et de renchérir que le basketball évolue chaque année. « Je suis compatriote comme tout le monde. De notre côté, nous allons faire ce qu’on peut mais le grand travail revient aux ligues et à la Fédération », a-t-il dit. Il a enfin remercié le Samu social, point focal du Réseau des intervenants dans le phénomène des enfants de la rue.  Soulignons que des dons de vivres ont été remis aux responsables des centres d’hébergement des enfants en situation de rue par la Fondation Serge-Ibaka et Cowbell.

À LA UNE
Retour en haut