› Non classé

Journée mondiale du théâtre : les troupes scolaires se mettent en scène

Plusieurs groupes des établissements scolaires de Brazzaville sont montés sur les planches, le 27 mars, à l’Institut français du Congo pour faire valoir leurs talents.

Célébrée au Congo sur le thème « Ouvrir le théâtre à la jeunesse, une responsabilité collective », la 56e édition de la Journée mondiale du théâtre a donné lieu à divers événements, spectacle, poésie, danse chorégraphique et conférence.

Organisée en partenariat avec l’Institut français du Congo et le centre de l’Institut international de théâtre sous le patronage du ministère de la Culture et des arts, elle a permis aux troupes de théâtre scolaires, notamment la Grâce, les Etoiles brillantes, le lycée de la révolution, Art plume collectif, Anne-Marie-Javouhey, A. A. Neto, Lumumba, Elriza, Pierre-Savorgnan-de-Brazza et Transparence, de livrer tour à tour des spectacles sur différents thèmes, à savoir la guerre, les problèmes de couple, l’héritage, la lutte contre la corruption et la fraude, le choix des hommes aux postes de direction, etc.

 L’une d’elles a fait sa représentation sur l’exigence du mariage.  Quiconque désire épouser la fille du roi doit subir des épreuves : tuer un monstre qui fait peur à tout le village et ramener au roi une antilope ni mâle ni femelle. Tous les prétendants ont échoué mais un roi d’une autre contrée le défie en lui ramenant tout ce qu’il désirait.  

Dans son mot d’ouverture, le vice-président national du centre de l’Institut international de théâtre, Alphonse Mafoua, a encouragé la jeunesse, qu’il considère comme l’avenir. « Tout le monde doit s’occuper de la jeunesse, se battre pour lui donner une main qui lui permettra d’être justement l’avenir de notre humanité », a-t-il signifié.


Il a félicité les chefs d’établissement qui accordent de l’importance au théâtre. « Nous encourageons cette initiative et nous félicitons ces responsables d’établissement qui donnent même des moyens pour que les élèves aient le temps de s’exprimer sur scène », a-t-il dit. 

Le secrétaire général du centre de l’Institut international du théâtre, Jean-Léopold Ngoulou, dit Ngoujel 1er, a saisi l’occasion pour informer le public du jeu concours de la critique d’un spectacle dont sa première phase avait déjà été organisée à Pointe-Noire.  La deuxième phase aura lieu du 16 au 25 avril à Brazzaville.

 Ce jeu concours, dit-il, est très simple. Il consiste à poser aux jeunes de moins de 26 ans des questions sur un spectacle qu’ils auront déjà vu. La même pièce de théâtre jouée lors de la première phase à Pointe-Noire sera aussi représentée à Brazzaville dans les écoles et dans les espaces culturels. Les questions seront connues avant le spectacle et seront réparties entre les élèves et étudiants en fonction de leur niveau d’études. Les questionnaires seront disponibles vers le 5 avril. A la deuxième phase, les lauréats de Brazzaville et des autres départements feront une épreuve écrite. 

 Les frais de participation s’élèvent à 1000 FCFA. Pour plus d’informations, les candidats devront se rapprocher de la direction départementale de l’enseignement primaire et secondaire.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut