› Société

Coronavirus : le conseil congolais des chargeurs a perdu près 230 millions FCFA

Droits réservés.

Cette information a été révélée lors du dernier conseil d’administration dudit Conseil, par son directeur général, Séraphin Mouendzi.

Le coronavirus a causé, à la date du 30 juin 2020, un manque à gagner au Conseil congolais des chargeurs (CCC), estimé à plus de deux cent vingt-huit millions sept-cent-quarante-un mille cinq cent quatre-vingt-quatorze francs CFA (228.741.594FCFA), a indiqué le directeur général du CCC, Séraphin Mouendzi, lors du dernier conseil d’administration.

« La propagation de la pandémie de Covid-19 a impacté négativement les finances de l’entreprise », a-t-il déclaré, ajoutant que « malgré cette baisse significative des revenus, la direction générale du CCC a tenu à respecter toutes ses obligations ».

Au nombre de celles-ci, le paiement régulier des salaires et l’apurement de la dette envers la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) qui est passée de sept cent soixante-huit millions huit cent-vingt-un mille trois cent quatre francs CFA (768.821.304FCFA) au 31 août 2017 à deux cent quatre-vingt-douze millions quatre cent cinquante-huit mille deux cent cinquante un francs CFA (292.458.251FCFA) au 30 juin 2020. Il y a également l’acquittement régulier des charges fiscales.


S’agissant du bilan du CCC exercice 2019, Séraphin Mouendzi a signifié que celui-ci, au 31 décembre 2019, « dégage un bénéfice de trois cent soixante-douze millions dix-huit mille trois cent quarante-deux francs CFA (372.018.342FCFA) ». Ce résultat est en progression de plus de 10% par rapport à l’année 2018, a-t-il expliqué.

Le président du conseil d’administration du CCC, Jean Louis Osso, a salué les résultats de l’exercice écoulé de cette entreprise publique à caractère industriel et commercial. Pour lui, en créant cette structure en 2000, le chef de l’Etat congolais « avait effectivement la vision d’en faire un vrai outil moderne de gestion qui s’assume et à même de produire de la valeur ajoutée à l’économie nationale ».

Basé à Pointe-Noire, le CCC s’emploie à l’érection sur fonds propres de son nouveau siège (R+9) qui trônera au cœur de la capitale économique. D’un coût de sept milliards cent soixante-dix-sept millions de francs CFA (7.177.000.000FCFA), les travaux de ce siège ont été confiés à la société China state construction engineering corporation Congo Sarl.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut