› Société

Coronavirus : le conseil congolais des chargeurs a perdu près 230 millions FCFA

Droits réservés.

Cette information a été révélée lors du dernier conseil d’administration dudit Conseil, par son directeur général, Séraphin Mouendzi.

Le coronavirus a causé, à la date du 30 juin 2020, un manque à gagner au Conseil congolais des chargeurs (CCC), estimé à plus de deux cent vingt-huit millions sept-cent-quarante-un mille cinq cent quatre-vingt-quatorze francs CFA (228.741.594FCFA), a indiqué le directeur général du CCC, Séraphin Mouendzi, lors du dernier conseil d’administration.

« La propagation de la pandémie de Covid-19 a impacté négativement les finances de l’entreprise », a-t-il déclaré, ajoutant que « malgré cette baisse significative des revenus, la direction générale du CCC a tenu à respecter toutes ses obligations ».

Au nombre de celles-ci, le paiement régulier des salaires et l’apurement de la dette envers la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) qui est passée de sept cent soixante-huit millions huit cent-vingt-un mille trois cent quatre francs CFA (768.821.304FCFA) au 31 août 2017 à deux cent quatre-vingt-douze millions quatre cent cinquante-huit mille deux cent cinquante un francs CFA (292.458.251FCFA) au 30 juin 2020. Il y a également l’acquittement régulier des charges fiscales.


S’agissant du bilan du CCC exercice 2019, Séraphin Mouendzi a signifié que celui-ci, au 31 décembre 2019, « dégage un bénéfice de trois cent soixante-douze millions dix-huit mille trois cent quarante-deux francs CFA (372.018.342FCFA) ». Ce résultat est en progression de plus de 10% par rapport à l’année 2018, a-t-il expliqué.

Le président du conseil d’administration du CCC, Jean Louis Osso, a salué les résultats de l’exercice écoulé de cette entreprise publique à caractère industriel et commercial. Pour lui, en créant cette structure en 2000, le chef de l’Etat congolais « avait effectivement la vision d’en faire un vrai outil moderne de gestion qui s’assume et à même de produire de la valeur ajoutée à l’économie nationale ».

Basé à Pointe-Noire, le CCC s’emploie à l’érection sur fonds propres de son nouveau siège (R+9) qui trônera au cœur de la capitale économique. D’un coût de sept milliards cent soixante-dix-sept millions de francs CFA (7.177.000.000FCFA), les travaux de ce siège ont été confiés à la société China state construction engineering corporation Congo Sarl.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 20.07.2020

Le Lac Télé

Le lac Télé est un lac du bassin du fleuve Congo, situé dans le Nord-Est de la République du Congo. L’origine du lac est probablement…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut