› Société

Congo : l’opposition exige l’indemnisation des victimes du Pool

Pascal Tsaty Mabiala le chef de l’opposition Congolaise a profité de la célébration de la fête nationale pour rappeler au gouvernement son devoir envers les populations qui ont subi la crise du Pool. Il appelle clairement à leurs indemnisations.

Après l’accord de paix trouvé avec le camp du pasteur Ntumi, place désormais à la reprise de la vie effective dans la région du Pool. Un retour à la normalité compliquée pour les déplacés qui retournent peu à peu dans leur village dévastés par la guerre. En sa qualité de chef de l’opposition, Pascal Tsaty Mabiala a ouvertement exigé du gouvernement l’indemnisation de ces victimes.

Le gouvernement congolais devra notamment prendre en compte la destruction des maisons des populations qui dorment désormais pour la plupart à la belle étoile. La question sanitaire est également inquiétante. Sur place, pas d’eau potable. Les rares puits que l’on trouve dans les villages sont insalubres et vecteurs de maladies. Il y a en plus urgence, car la saison sèche approche. Pour l’opposition, reconstruire cette partie du pays consisterait un acte majeur du président Sassou Nguesso dans son élan de réconciliation nationale.


 

À LA UNE
Retour en haut