› Société

Congo : les FAC s’engagent à planter les arbres

Les Forces armées congolaises (FAC) ont lancé cette opération dans le but de promouvoir la protection du domaine foncier militaire et la préservation des sols.

Le coup d’envoi a été donné le 19 avril 2019, à la caserne militaire de Mont-Mbamou. Deux mille plantes d’acacia ont été plantées dans un espace d’environ deux cents hectares. Cette initiative interministérielle va s’étendre dans toutes les casernes pour permettre de disposer des espaces verts qui constituent un moyen efficace de lutte contre les érosions et d’autres effets du changement climatique.

Les Forces armées congolaises (FAC) s’inscrivent ainsi dans la politique gouvernementale de lutte contre la déforestation. « Nous préparons ces espaces pour protéger les sols et respecter la biodiversité naturelle. Avec l’aide des ministères de l’Intérieur et de l’Economie forestière, nous devrons prendre soins de ce patrimoine », a indiqué le ministre de la Défense nationale, Charles Richard Mondjo.

L’étude du terrain et le choix des espèces plantées ont été faits par le ministère de l’Economie forestière, par le biais du Service national de reboisement. Le suivi et l’arrosage seront effectués par le ministère de l’Intérieur et de la décentralisation, à travers les services des sapeurs-pompiers. Le ministère de la Défense nationale, quant à lui, est l’initiateur et le bénéficiaire du projet. Il lui revient la charge d’assurer l’entretien de ces lieux.


« Les forces armées de notre pays sont toujours présentes lors des activités de planting d’arbres. L’acacia est une espèce à croissance rapide et elle a une adaptation facile au sol. Elle contribue également à la fertilisation des sols », a expliqué la ministre Rosalie Matondo.

 


À LA UNE
Retour en haut