Société › Faits divers

Congo : l’assassin présumé du commissaire Okabando dans les mains de la police

Ce sous-officier des armées, aurait surpris son épouse en flagrant délit d’adultère avec le commissaire de Makabandilou.

Il était en cavale mais sa cavale a été de courte durée. C’est lundi 03 décembre, qu’il a été admis à la maison d’arrêt centrale de Brazzaville. Le nouveau détenu accusé d’avoir commis un crime passionnel va répondre de ses actes devant la justice.

Le code de l’honneur en tout temps et en toutes circonstances, voilà ce qui a prévalu chez cet homme, sous-officier de Forces Armées congolaises, relevant de la Garde Républicaine, un corps d’élite où le respect des us et règlements militaires sont de rigueur.


Dans cette affaire qui passionne autant à charge qu’à décharge pour le présumé meurtrier, la victime aurait entretenu une relation extraconjugale avec la femme de celui-ci. Le jour du crime, la victime avait été prise en flagrant délit d’adultère, à une heure qui édictait l’outrage même. Les deux amants étaient loin de s’imaginer que les moments d’étreinte et d’euphorie amoureuses qu’ils venaient de passer, étaient ceux des adieux.

À LA UNE
Retour en haut