› Société

Congo : la presse en ligne veut être prise en compte dans la redevance audiovisuelle

Séance de travail entre le Collectif des médias en ligne du Congo et le ministre de la communication et des médias, Thierry Moungalla.

C’est qui justifie la rencontre qu’il a eu entre une délégation du collectif des médias en ligne du Congo (CMLC) et le ministre de la communication et des Médias, Thierry Moungalla.

Le Collectif des médias en ligne du Congo (CMLC) que dirige Jean Eudes Nganga a sollicité, le 2 septembre 2020, une prise en compte des canaux de diffusion des informations en ligne dans la répartition de la redevance audiovisuelle.

Lors d’une séance de travail entre ce collectif et le ministre, Jean Eudes Nganga, qui est à la tête du CMLC a émis le souhait au ministre de la Communication et des Médias, Thierry Moungalla.

Ledit collectif souhaite avoir un allègement des coûts pour la reconnaissance des médias en ligne, la précision sur la démarche administrative ainsi que la reconnaissance des médias en ligne membres du collectif.

« Le nombre des médias en ligne à devenir membres du collectif augmente car nous recevons des candidatures du jour au jour. A cet effet, nous travaillons également dans le domaine de la cartographie des médias sur tout le territoire national afin d’avoir un fichier officiel des médias en ligne parce que le travail du journalisme obéit à l’éthique et la déontologie », a déclaré Jean Eudes Nganga.

Le président du collectif a annoncé à cette même occasion la tenue de l’atelier de validation du plan d’action 2020-2022 et leur budget.  A cet effet, un document administratif a été remis au ministre. Ce document comprend un récépissé, les statuts et le règlement intérieur, un fichier officiel des médias ainsi qu’une fiche d’adhésion.


Interrogé sur la question de la cartographie des médias en ligne qui serait aussi le champ d’action d’une des plates-formes évoluant dans ce domaine au Congo, Jean Eudes Nganga a déploré le non recensement des médias membres de son collectif.

Selon lui, toutes initiatives qui vont dans le même sens du développement des médias en ligne au Congo sont à encourager parce que le collectif voudrait voir les médias en ligne véhiculer des informations crédibles afin de lutter contre les fake news.

Le ministre Thierry Moungalla a, de son côté, demandé au collectif de se rapprocher de la direction générale de l’information et de la diffusion du ministère pour se faire connaître ainsi que pour se faire immatriculer auprès des organes habiletés parce qu’ils sont des entreprises.

Notons que le Collectif des médias en ligne du Congo existe depuis 2018. Il regroupe actuellement quinze médias membres. L’objectif est de défendre les intérêts des médias en ligne, créer un cadre de concertation permanent avec l’Etat à travers l’institution de régulation de la communication et des médias en ligne du Congo dans le cadre de la co-régulation, contribuer à l’éclosion d’une société de l’information et de la communication dynamique au Congo en promouvant l’usage des technologies de l’information et de la communication et bien d’autres.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut