Société › Actualité

Collinet Makosso souligne la portée socioculturelle et artistique du programme « Averda va à l’école »

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation a demandé, lors du lancement officiel de la campagne de sensibilisation, aux directeurs départementaux de son sous-secteur de l’éducation ainsi qu’aux chefs d’établissements concernés, de favoriser la réussite de cette opération.

La société CES Averda (Congo Environment Service) a lancé récemment un programme de sensibilisation des jeunes scolarisés au respect de l’environnement dans les villes de Brazzaville, Pointe-Noire et Oyo. En effet, cette opération de six mois démarrera officiellement le 15 février, à l’Institut des jeunes sourds de Brazzaville. Selon le ministre Anatole Collinet Makosso, la campagne de sensibilisation « Averda va à l’école » est la bienvenue en milieu scolaire car elle présente un portrait environnemental, sanitaire et éducatif important en faveur des écoles et villes concernées.

« Cette campagne revêt une portée socioculturelle et artistique indispensable à l’épanouissement psychologique et au développement personnel des apprenants. Compte tenu de son importance en milieu scolaire, les élèves, ainsi que leurs représentants, sont appelés, en dehors des heures de cours, à y participer dans l’ordre et la discipline », a invité le ministre.


Il s’est félicité d’avance du déploiement prochain des femmes et des hommes d’Averda dans les établissements scolaires des cycles primaire et secondaire pendant plusieurs semaines. Lourde de sens, l’opération « Averda va à l’école », a-t-il rappelé, invite les différents acteurs à garder l’école et la ville propres par la bonne gestion des déchets et à éviter désormais que les écoles deviennent des dépotoirs, des décharges publiques. « Garder l’école et la ville propres veut dire observer les règles d’hygiène environnementale et corporelle, bien gérer les déchets, faire régulièrement la salubrité et conserver un environnement propre. Cela veut aussi dire ne jamais mettre sous terre les ordures, ni les laisser à l’air libre, ni les jeter dans la cour ou dans un coin de l’école, dans un caniveau, dans une rivière ou sous un arbre, mais les déposer dans un bac à ordures Averda ou une poubelle appropriée », a précisé Anatole Collinet Makosso.

Outre le déploiement de son personnel, la société CES Averda a prévu également de faire des dons des bacs à ordures dans chaque établissement pendant le déroulement de cette campagne. Une initiative salutaire pour le ministre qui pense qu’à côté de la leçon liée à la matière étudiée, les enfants doivent apprendre comment vivre en harmonie avec leur milieu et leur environnement, le transformer et le développer selon les règles établies par la société.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 01.09.2020

A la découverte d’Oyo

Oyo est une ville de la République du Congo, située dans le département de la Cuvette, chef-lieu du district homonyme, située à plus de 400…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut