Bon plan

La ville de Dolisie

Dolisie, anciennement appelée Loubomo (jusqu’à la conférence nationale de 1991) est la troisième ville de la République du Congo, située au centre de l’axe Pointe-Noire – Brazzaville. Elle se situe dans la région du Niari, dont elle est le chef-lieu. La ville est reliée par la route nationale 1 ainsi que par le chemin de fer Congo-Océan (CFCO) aux deux principales villes du pays, Brazzaville (350 km) et de Pointe-Noire, ainsi qu’au Gabon qui se trouve à environ 200 kilomètres au nord. Son maire actuel est Ghyslain Rodrigue Nguimbi Makosso.

Créée en 1934 et nommée d’après Albert Dolisie, un ancien compagnon de Pierre Savorgnan de Brazza, à la suite de leur mission d’exploration qui aboutit à faire du Congo une colonie française, la ville de Dolisie (appelée Loubomo de la prise du pouvoir par Marien Ngouabi à la conférence nationale de 1991) est située dans la partie Sud du Congo.

La ville de Dolisie appartient au domaine du climat tropical bas congolais caractérisé par :

  • Des températures constantes de l’ordre de 24 °C;
  • Une fertilité du sol argileux qui favorise les activités agricoles et l’élevage pouvant assurer l’essentiel des besoins alimentaires ;
  • Des précipitations abondantes comprises entre 1 400 mm et 2 000 mm avec une longue saison sèche qui dure de mai à septembre chaque année.

La forêt qui couvre la grande partie du département du Niari dans le Sud-Ouest, avec des espèces très recherchées (tels l’okoumé, le kambala, le limba, l’acajou, le bois noir, le bois blanc, le niové, etc.) et exploitées par les sociétés privées a fait de la ville de Dolisie, chef-lieu du département et centre principal de stockage et de transformation, la capitale de l’or vert. La terre argileuse qui recouvre la totalité du territoire de la commune de Dolisie possède des propriétés intéressantes pour la fabrication des matériaux de bâtiment et de construction des matériaux destinés à l’aménagement des chaussées et systèmes d’assainissement préfabriqués, carreaux, briques, etc.).

Dolisie est une ville de transit et de passage de marchandises destinées à l’intérieur du Congo et à d’autres pays de la CEMAC (RCA, Tchad, Cameroun, etc.). Elle est bâtie sur une partie de la plaine qu’entourent les forêts très denses aux essences variées, la forte densité des domaines agricoles qui jouxtent les plaines alluvionnaires de la grande vallée du Niari et les monts Mbelo au sud-ouest. Elle est proche de Pointe-Noire, ville qui a le plus grand port en eau profonde d’Afrique centrale, capitale économique du Congo (à l’extrême ouest, dans le département côtier du Kouilou), ainsi que de la ville sucrière de Nkayi à l’est dans le département de la Bouenza, où sont concentrées les principales activités agro-industrielles du Congo. Elle est le point de jonction de plusieurs civilisations ethnolinguistiques. Elle constitue par sa position géographique, une ville « frontière » entre trois pays : le Gabon à l’ouest à près de 300 km, l’enclave du Cabinda en Angola) à l’est à 50 kmet la République démocratique du Congo au nord-est à 140 km environ. Sa superficie peut atteindre environ 90 à 100 km2.

Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut