Société › Actualité

Dépendance alimentaire : le gouvernement congolais va réduire ses importations de 10% au moins par an

Congo
Le poulet de chaire
Alphonse Claude N’Silou ministre d’Etat, en charge du Commerce, a annoncé la réduction de 10% au moins chaque année de certaines importations alimentaires, le gouvernement congolais a pris cette décision,  en vue de faire face aux enjeux de la « dépendance alimentaire » et promouvoir la « nécessité de consommer congolais ».

 

Le conseil des ministres tenu le 5 mai a une nouvelle fois planché sur la pandémie de Covid-19 et la crise russo-ukrainienne, deux situations qui ont durement affecté le commerce mondial.

Notons tout de même que, cette double situation a entraîné une flambée importante des prix des denrées de première nécessité mettant à mal le quotidien des congolais notamment le panier de la ménagère, a rappelé Alphonse Claude N’Silou ministre d’Etat, en charge du Commerce.

Face à cela, les autorités gouvernementales ont opté pour la sensibilisation et la mobilisation des populations face aux enjeux de la « dépendance alimentaire » et la « nécessité de consommer congolais » ou tout simplement consommé local.


Une série de mesures à moyen terme a ainsi été prise pour accompagner cette décision. Il s’agit notamment de la réduction de certaines importations alimentaires.

« La mise en œuvre du plan de résilience amènera l’Etat à identifier et accompagner les producteurs agricoles et les éleveurs nationaux structurés de manière à augmenter leur production afin de réduire de 10% au moins par an la dépendance du Congo vis-à-vis de certains produits alimentaires de base venus de l’étranger », renseigne le compte rendu de la réunion du conseil des ministres qu’à consulté le journal de Brazza. Com.

 


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.04.2022

La localité de Loutété

Loutété est une localité du sud-est du Congo située dans le département de la Bouenza. Avec une population d'environ 20 000 habitants. Traversée par le…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut