Politique › Institutions

Seid Mbodou exhorte les tchadien du Congo à respecter des lois du pays d’accueil

Quelques mois après sa prise de fonction à Brazzaville, le nouvel ambassadeur tchadien a organisé, le 23 juin, une rencontre citoyenne pour faciliter la cohésion sociale entre les membres de sa communauté vivant au Congo.

Devant ses compatriotes venus nombreux l’écouter, l’ambassadeur du Tchad les a appelés à « l’amour du prochain, la fraternité et la cohésion pacifique », exprimant, par la même occasion, sa gratitude aux autorités congolaises et au peuple congolais, pour l’accueil « fraternel » réservé aux Tchadiens.

« Nous nous réjouissons d’être au Congo, car le président de la République, Denis Sassou N’Guesso, a fait de son pays une grande nation respectée de part le monde. Il continue de travailler pour le renforcement de la coopération entre les Etats membres de la Cémac et de la CEEAC, deux instruments d’intégration pour l’Afrique centrale », a déclaré Seid Mbodou. En outre, il a demandé à ses compatriotes de cesser avec les comportements déviants qui mettent en mal les fondements de leur « patrie, et à se considérer comme dignes fils du Tchad, exemplaires et porteurs des valeurs constructives et utiles » pour leur pays.

Pour la petite histoire de l’ancienneté des liens d’amitié entre les deux pays, l’ambassadeur a rappelé que la communauté tchadienne est présente au Congo depuis 1940, lors de la construction du chemin de fer Congo-Océan.


Le diplomate a, par ailleurs, appelé à la « consolidation de l’unité nationale » autour du président Idriss Déby Itno pour « garantir l’indivisibilité de la nation tchadienne », et pour que la bonne santé de ce pays, a-t-il ajouté, se manifeste par la paix, la sécurité et la stabilité.

« Le président Idriss Déby Itno mérite le soutien de tous les Tchadiens dans le combat qu’il mène pour la paix, la sécurité, le développement et la prospérité de la nation tchadienne, car il demeure l’espoir de tout le peuple tchadien  », a précisé le diplomate. Le chef de l’Etat tchadien est, selon lui, animé d’une seule chose, à savoir « permettre une vie décente à tous ses compatriotes, et faire que cette amélioration de la vie passe nécessairement par le développement du pays ».

Seid Mbodou qui a pris ses fonctions en mars dernier en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Tchad auprès du Congo, n’a pas manqué de revenir sur les missions qui lui ont été assignées durant son mandat.



À LA UNE
loading...
Retour en haut