› Politique

Parlement : André Massamba et Jem Ayoulove installés au sénat

André Massamba et Jem Ayoulove, deux des quatre sénateurs ont été élus respectivement dans les départements du Pool et la Cuvette-Ouest aux élections sénatoriales du 21 juillet dernier.

Abordé par la presse, Jem Ayoulove a d’abord remercié le président du comité central du Parti congolais du travail Denis Sassou N’Guesso, sans lequel, a-t-il dit, sa candidature ne serait pas validée, ainsi que le secrétaire général de cette formation politique, Pierre Ngolo.

« Cette victoire n’est pas la mienne, c’est la victoire du Parti congolais du travail dont je ne suis qu’un simple serviteur »,  a déclaré le nouvel élu de la Cuvette-Ouest, avant de remercier tous ceux qui lui ont fait confiance, notamment les cadres, députés, sénateurs, suppléants, l’amicale des parlementaires de la Cuvette-Ouest qui se sont mobilisés pour que son élection se fasse sans ambiguïté.

« Je leur suis très reconnaissant », a-t-il ajouté. Interrogé sur ce qu’il compte apporter à la chambre haute du parlement, le nouveau sénateur a renchéri : « je suis un vieux parlementaire, j’ai une petite expérience. Je n’apporterai rien de particulier sinon m’associer à ceux qui sont là. Je pourrai apporter quelque chose en tenant compte de ma petite expérience dans la vie administrative et politique ».


Quant au second, André Massamba, il a d’abord exprimé son sentiment de satisfaction du fait d’avoir été élu. « C’est un sentiment d’abord de satisfaction que j’éprouve parce que je tenais à ce que j’arrive à la chambre haute du Parlement, et j’y suis arrivé au prix de beaucoup d’efforts comme vous l’avez constaté. Ce n’était pas donné dans mon département et je suis satisfait de retrouver mes prédécesseurs qui sont là et avec qui, nous allons devoir travailler et faire de telle sorte que les lois qui seront soumises à notre niveau soient bien examinées pour le bonheur du peuple congolais », a-t-il laissé entendre.

L’élu du département du Pool a, par ailleurs, promis faire de sorte que tout aille pour le mieux, que les lois soumises au niveau de sa commission trouvent la satisfaction des Congolais.


À LA UNE
Retour en haut