Politique › Justice

Lutte contre la fraude : Lamyr Nguelé enfonce le ministre Thystère Tchikaya

Lors d’une conférence de presse organisé ce 29 août à Brazzaville, le président de la commission nationale de lutte contre la corruption a réitéré les accusations de corruption et fraude contre le ministre des hydrocarbures. Il fustige les récriminations de la majorité présidentielle.

Lamyr Nguélé, le président de la commission nationale de lutte contre la corruption n’entend pas se laisser intimider par les remontrances de la majorité présidentielle. Au cours d’une conférence de presse qu’il a organisé ce mercredi 29 août 2018 à Brazzaville, Thystère Tchikaya a étayé avec détail les éléments de son rapport qui accablent le ministre des hydrocarbures. « Oui, Thystère Tchikaya avait été écouté par la commission. Il a été abondamment écouté et il a signé le procès verbal de son audition avec la mention  »lu et approuvé  »» a-t-il indiqué avant de poursuivre.

Il s’est dit « satisfait du travail de la commission », récuse toute velléité de nuire à qui que ce soit. « Ceux qui s’attaquent à ma personne sont ceux-là qui confondent les choses, parce que la commission adopte ses rapports à la majorité de ses 14 commissaires ». Une façon directe de justifier l’objectivité et la légitimité du travail que la commission qu’il dirige a abattu.


« La commission respecte les principes de l’indépendance, du contradictoire, de la présomption d’innocence, l’obligation de réserve et le secret professionnel » a-t-il définitivement conclu.


À LA UNE
Retour en haut