› Eco et Business

Cofina présente ses services aux PME et PMI congolaises

El Hadj Falilou Ndaw encadré par les collaborateurs face aux chefs des entreprises.

Le directeur général de l’institution bancaire, filiale du Congo, El Hadj Falilou Ndaw, a présenté, le 18 juillet à Brazzaville, les différents services qu’offre cette dernière.

Au cours d’un cadre d’échange et de discussion dénommé « Meet-up », souhaité désormais par la Compagnie financière africaine (Cofina) tous les mois, son directeur général, encadré des collaborateurs, a ouvert le panel des services que l’institution bancaire a prévu pour les Petites et moyennes entreprises (PME) et Petites et moyennes industries (PMI) trop souvent écartées des circuits de financement par les banques classiques.

Le Groupe Cofina, a-t-il expliqué, est la première institution financière africaine dédiée à la mésofinance, le « chaînon manquant » entre la microfinance et la banque traditionnelle qui offre la possibilité pour les PME africaines d’accéder plus facilement au crédit.

« Nous sommes au Congo depuis neuf mois et nous nous sommes rendu compte qu’il n’y a aucun dynamisme de financement des PME et PMI. Et lorsqu’on se rend compte que le pays traverse une crise très importante, nous craignons de voir que les acteurs financiers ne puissent pas jouer leur rôle. Parce qu’ils sont dans une position de phobie de risque, ils ne veulent pas faire le pas d’aller vers ces PME/PMI qui représentent 90% de nos économies », a déclaré El Hadj Falilou Ndaw.

La situation mène souvent ces entreprises à se tourner vers des financements parallèles, ou « financement de quartier » avec des taux impossibles allant jusqu’à 30%. Le risque, a-t-il souligné, est de voir ces PME être étouffées et avec elles le tissu économique.

Pour la Cofina, c’est bien au regard de ces préalables qu’elle a monté un business model orienté vers des produits sur mesure, destinés à assurer une meilleure croissance aux entreprises dont l’accès au financement avec les banques classiques est difficile.

« 80% de nos solutions sont orientés vers PME et PMI »


« Nous voulons que ces entreprises sachent, si elles ont un bon de commande, qu’elles ont un interlocuteur qui peut leur donner une réponse en soixante-douzeheures. Si elles ont une facture, au lieu d’attendre un paiement, on peut leur mobiliser 90% du montant immédiatement. Si elles ont un marché, nous pouvons les accompagner. Si elles ont des besoins pour gérer la masse salariale, nous sommes là. Il faut que les gens sachent que Cofina a apporté une révolution sur le marché congolais », rassure El Hadj Falilou Ndaw.

Depuis le démarrage de ses activités au Congo, il y a neuf mois, la Cofina a prêté environ huit milliards de FCFA aux PME et PMI. Plusieurs chefs d’entreprise présents au « Meet up » ont salué l’innovation apportée par l’institution bancaire.

« Nous sommes souvent devant des situations qui exigent une solution rapide. À la Cofina, ils ont compris et m’ont accompagné lorsque ce fut le cas. En plus, il ne s’agit pas d’avoir un crédit mais avoir également des souplesses de remboursement comme ce que Cofina a fait avec moi », a témoigné Emmanuel Sitou, responsable d’une PME.

Des témoignages concrets de financement ont été évoqués par des entrepreneurs bénéficiaires qui ont, tout de même, résolu à connaître un peu plus de la Cofina dans des segments précis comme le financement des stocks, l’accompagnement sur les marchés publics.

Si les PME et PMI trouvent déjà des solutions au Congo, il reste un segment difficile, celui des startups, ces entreprises incubées. El Hadj Falilou Ndaw a annoncé la création prochaine au Congo de la « Cofina Startup House » pour accompagner ces entreprises naissantes grâce à des collaborations ingénieuses avec des structures habilitées.

Fondé en 2013, le Groupe Cofina est la première institution financière africaine dédiée à la mésofinance.  Il est présent dans six pays d’Afrique francophone (Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Conakry, Mali, Sénégal).

À LA UNE
Retour en haut