Culture › Musique

Aurlus Mabélé sollicite l’aide du gouvernement pour se soigner

Isolé depuis plusieurs années Aurlus Mabélé s’est enfermé avec son talent et son succès.

Le “Soukous” est depuis orphelin de son géniteur et de son propulseur. Le grand défenseur de la musique congolaise des années 90, en Europe, aux Antilles et en Afrique de l’Ouest, a besoin d’aide du gouvernement et des congolais généreux pour survivre et pour être à l’abri de la peur et du besoin. Aurlus Mabélé traverserait depuis longtemps une épreuve difficile, liée à des soucis de santé. En 2005, le médecin lui diagnostique une tumeur maligne de la gorge persistante. Peu de temps après, il est victime d’une attaque cérébrale. Pour l’artiste, c’est un véritable calvaire qui débute.

Au terme d’un traitement agressif qui l’a transformé physiquement, Aurlus Mabélé s’en sort, soutenu par son producteur Jimmy Houetinou et par ses proches ; mais son état de santé tient en alerte ses nombreux fans, depuis qu’il avait été transféré dans une maison de repos médicalisée, de la région parisienne. Etre hébergé en maison de repos médicalisée nécessite un budget important, ce qui dans le cas d’Aurlus Mabélé est assez difficile à assurer. Il lui faudra régler des frais supplémentaires appelés frais de dépendance. C’est ici que nous sollicitons la générosité de toute personne de bonne volonté, les artistes, l’Union des musiciens Congolais, le gouvernement Clément Mouamba, pour venir en aide à Aurlus Mabélé.


En plus de 26 ans de carrière, Aurélien Miatsonama alias “Aurlus Mabélé”, né à Brazzaville en 1953 dans l’agglomération cosmopolite de Poto-Poto, aura vendu plus de 10 millions d’albums dans le monde et il aura contribué à faire connaître le soukous hors des limites du continent africain.

À LA UNE
Retour en haut