Société › Education

Nouveaux manuels de mathématiques: des inspecteurs s’approprient la méthodologie d’utilisation

Séminaire de formation sur le maniement des nouveaux manuels de mathématiques

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, Anatole Collinet Makosso, a lancé du 26 au 30 mars, un atelier sur le maniement des mathématiques du CPI au CM2.

 

L’Institut National de Recherche et d’Action Pédagogiques (INRAP) organise depuis le 26 mars, un atelier sur l’appropriation de la méthodologie des nouveaux manuels de mathématiques. Sont concernés par ce séminaire de formation, qui s’achève le 30 mars prochain, les délégués départementaux. Thomas Makosso, directeur général de l’INRAP a indiqué que cette nouvelle collection est une version contextualisée de différents manuels autrefois en usage dans plusieurs pays francophones.

Des enseignants chercheurs en charge de la rédaction de  cette nouvelle collection, sont les animateurs de cet atelier. Ces travaux permettront aux instituteurs de maitriser la méthodologie utilisée dans ces nouveaux ouvrages.


Le ministre en charge de l’Enseignement de base, Anatole Collinet Makosso, a quant à lui insisté sur la place des mathématiques dans la société. Il précise qu’à la fin de son cycle primaire, l’enfant doit pouvoir être un bon géomètre. « Le manuel, cet outil de base d’apprentissage des apprenants et des enseignants, est également un outil de négociation entre les différents acteurs et activistes pour aboutir à la réalisation et à son utilisation. Classiquement composé de textes, il rend accessible, synthétise et structure tout état de connaissances d’une discipline pour assurer les bases d’un même apprentissage et d’une culture partagée à un âge. Il transmet donc, à l’usage des plus jeunes, le capital culturel d’une société à un moment précis », a-t-il souligné.

Loin d’être un livre saint, le manuel scolaire est selon le ministre, un outil didactique précieux comme un tableau ou un rétroprojecteur au service de l’enseignant et de l’apprenant. Il ajoute à ce sujet que « En plus de ses fonctions classiques d’aide aux préparations des cours et de recueil des exercices, il a de nombreuses autres fonctions avant, pendant et après le cours qu’il convient de présenter : il est un outil multifonctionnel, il a essentiellement une fonction pédagogique, didactique et culturelle. Alors, il faut que l’enseignant en ait la maîtrise. Il faut qu’il ait une parfaite maîtrise de cet outil, c’est-à-dire en faire bon usage dans l’exercice de son métier».

 


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 01.09.2020

A la découverte d’Oyo

Oyo est une ville de la République du Congo, située dans le département de la Cuvette, chef-lieu du district homonyme, située à plus de 400…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut