International › APA

Violente répression de jeunes bacheliers en Mauritanie

Plusieurs jeunes bacheliers mauritaniens manifestant pour obtenir l’inscription à l’université ont été blessés mardi à Nouakchott lors d’une descente de la police, a constaté APA sur place.Les policiers ont chargé les bacheliers qui se rassemblaient devant les locaux du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des Technologies de l’information et de la communication, au cœur de la ville.

Ils ont fait usage de fouets et de matraques en chassant les manifestants qui scandaient des slogans réclamant leur droit à l’inscription à l’enseignement supérieur.

Une récente décision émanant du ministère compétent a fixé à 25 ans l’âge maximal d’accès aux universités du pays, provoquant l’ire d’un grand nombre de bacheliers frappés par cette restriction.

La décision controversée a été fortement critiquée par les parents d’élèves, les organisations de droits et les leaders d’opinion, en plus des partis d’opposition et de nombreux parlementaires de la majorité.


Elle a même été placée par les plus sceptiques dans le cadre d’une volonté de ne pas grossir les rangs des diplômés chômeurs, déjà très nombreux dans le pays.

Récemment, le premier mauritanien, Ismael Ould Bedda Ould Cheikh Sidiya, a promis qu’une mesure sera prise très prochainement dans l’intérêt des citoyens, sans préciser s’il s’agit ou non de l’annulation de la décision restrictive incriminée.

-APA/



À LA UNE
loading...
Retour en haut