International › APA

Un nouveau rebondissement dans l’affaire Aliou Sall en vedette dans la presse sénégalaise

Pas d'image

Les quotidiens sénégalais parvenus jeudi à APA mettent en exergue la sortie du chef de la communication de la présidence sénégalaise, Elhadj Hamidou Kassé, qui a pris le contre-pied d’Aliou Sall sur le versement de 250.000 dollars à sa société dans le cadre de l’enquête de la BBC sur les contrats pétroliers qui secoue actuellement le pays.« Dossier PETRO-TIM : Elhadj Kassé enfonce les Sall », titre Walf Quotidien, là où Vox Populi épingle un «cafouillage au sommet ».

Pour ce nouveau rebondissement dans le « scandale des 10 milliards » révélé par la BBC, le journal rapporte la «confirmation (d’Elhadj Kassé) autour des 146 millions versés par Timis à Aliou Sall » malgré les « démentis » de ce dernier lors de sa conférence de presse suivant les révélations du média britannique.

Dans des propos repris par EnQuête, M. Kassé déclare tout de go sur le plateau de TV5 que « cette somme a été virée… pour le paiement d’une mission » à AGRITRANS, la société de Aliou Sall, frère du chef de l’Etat Macky Sall.

Ce dernier, sur un tout autre sujet dans le quotidien national Le Soleil, « exhorte à des postures civiques et républicaines » quant au respect des institutions et du bien public.

En Conseil des ministres, le président Sall a émis ainsi sa « volonté de rationaliser les agences d’exécution ». Cela fait dire à Le Quotidien que « Macky revoit sa copie », après « une première rationalisation intervenue en 2012 ».


Concernant la sortie de l’Union européenne sur l’élection présidentielle au Sénégal, Sud Quotidien note un « haro sur le parrainage ». Dans le journal, Thierno Alassane Sall « parle de victoire de l’opposition » là où Amsatou Sow Sidibé a « un petit pincement au cœur ».

En société, L’As alerte pour sa part sur la « flambée inévitable des prix à la pompe » à cause de la hausse du coût du pétrole.

En football, Stades informe que « le onze des Lions se dessine » pour la première sortie du Sénégal face à la Tanzanie, dimanche. Le journal note que face à la suspension de Sadio Mané, Keita Baldé « prendra sa place » là où Mbaye Niang sera « seul en pointe » tandis que Krépin Diatta « conquiert sa place au milieu ».

Comme pour rassurer les supporters, le milieu Idrissa Gana Guèye déclare dans Record : « On n’a peur de personne ».


À LA UNE
Retour en haut