International › APA

Tchad : un militaire à la retraite invente un lavabo mobile

Ibrahim El Hadj Ibrahim dit Ibraf, un militaire tchadien à la retraite, vient de fabriquer un lavabo mobile appelé communément au Tchad « Sakhane », une sorte d’aiguière qui constitue sa troisième invention après le prototype d’une petite voiture à quatre roues en 2000 et un tricycle motorisé pour personne handicapée en 2002.L’outil d’Ibraf est conçu à l’aide des matériaux recyclés, comme le plastique et le fer.

Son lavabo mobile dispose ainsi de quatre roulettes qui permettent de le déplacer ou le manipuler à l’aide d’une pédale. Il dispose aussi d’un mécanisme d’évacuation de l’eau utilisée lors du lavage.

L’inventeur explique que l’aiguière ou « Sakhane » est un récipient utilisé par presque tous les Tchadiens pour se laver les mains.

Aussi, précise-t-il, avec ce lavabo mobile, « les gens n’ont plus besoin d’utiliser la main pour pencher l’aiguière afin de faire couler l’eau. Il suffit d’appuyer, avec un seul pied, sur la pédale, et l’eau est servie ».

Ainsi, poursuit M. Ibrahim, « cela permet d’éviter les maladies transmissibles, de gérer les eaux usées. (Et) les personnes âgées ou malades qui n’ont pas la force de se déplacer peuvent l’utiliser sur place ».


Le militaire retraité confie avoir passé sept années à réfléchir sur ce projet. Son souci, dit-il, est de participer à l’hygiène dans la société tchadienne.

Le « Sakhane », indique-t-il, permet de laver les mains et d’aller aussi aux toilettes. Mais, dit-il, avec ce lavabo mobile, « on distingue l’aiguière pour les toilettes et le lavabo mobile pour se laver les mains avant le repas ».

Le temps de multiplier le nombre de Sakhane produits, Ibraf fixe les tarifs de son lavabo mobile écoulé entre 10.000 FCFA et 35.000 FCFA selon le modèle.

À LA UNE
Retour en haut