International › APA

Tchad: lancement de l’«attachement des chiens et chats» contre le ver de Guinée

Une opération dénommée « attachement des chiens et chats » est lancée, lundi, dans de nombreux villages tchadiens du sud, pour lutter contre la propagation de la maladie de ver de Guinée.Cette nouvelle stratégie, concernant 117 villages qui ont notifié au moins cinq cas ou infections en 2019, consiste à attacher permanemment le chien et le chat sous un abri bien construit pour les protéger contre la pluie et le soleil.

Il s’agit également de nettoyer tous les jours l’abri pour éviter qu’ils attrapent des maladies liées à la mauvaise hygiène et leur donner de l’eau et de la nourriture. Les propriétaires de ces animaux devraient aussi les faire promener au moins une heure et deux fois la semaine, sous la supervision d’un agent public.

Également appelé dracunculose, le ver de Guinée est une maladie parasitaire invalidante provoquée par Dracunculus medinensis, un long ver filiforme. Il est exclusivement transmis par l’ingestion d’eau contaminée par des puces d’eau parasitées.

Selon l’OMS, la dracunculose est rarement mortelle, mais les sujets atteints par la maladie peuvent être handicapés pendant des mois. Elle touche les populations des communautés rurales déshéritées et isolées qui, pour l’eau de boisson, sont essentiellement tributaires de points d’eau en surface non aménagés tels que des mares, explique-t-elle.


Par ailleurs, les techniciens du ministère de la Santé publique, se sont relayés, pour expliquer aux villageois que « l’attachement prolongé de chiens et chats est l’une des recommandations de la réunion du comité technique national de pilotage des activités d’éradication du ver de Guinée et de la revue annuelle des activités 2019 du programme national d’éradication de ver de guinée ».

Selon les données, neuf provinces du Tchad ont notifié des cas de ver de Guinée. Sur les 1935 infections chez les chiens notifiés l’année dernière, 755 le furent dans le Chari Baguirmi, soit un taux de 41% de cas. Par ailleurs, 155 cas sont signalés dans le district de Mandelia dont 30 à Aligarga.

Le ministre de la Santé publique, Mahamoud Youssouf Khayal, a qualifié la situation de très préoccupante, avant d’inviter les populations concernées à renverser la tendance par cette stratégie d’attachement des animaux domestiques qui a fait, d’après lui, ses preuves en Éthiopie.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 28.05.2020

Les Chutes de la Loufoulakari

Les Chutes de la Loufoulakari sont des cascades situées dans le sud-ouest de la république du Congo, dans le département du Pool, à 75 km…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut