International › APA

Social et agriculture au menu des quotidiens marocains

La responsabilité politique dans l’échouement de l’embarcation de fortune à Mohammedia et la campagne agricole 2019-2020 sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce mercredi.+Al Alam+ titre « Drames et responsabilité politique ». La publication revient sur l’échouement d’une embarcation pneumatique à Mohammedia ayant fait 19 morts.

Quand des jeunes décident de risquer leur vie en empruntant des embarcations de fortune, ça en dit long sur les conditions socio-économiques que vit la grande majorité des citoyens, en particulier ceux issus des classes populaires, écrit le quotidien.

Pour la publication, cette réalité remet en question l’efficacité et l’impact des politiques publiques sur la vie des gens, notamment en matière d’emploi, qui garantit au citoyen un revenu lui permettant de subvenir à ces besoins de base.

Évoquant une responsabilité politique du gouvernement, le quotidien  estime qu’un drame de cette ampleur et de cette nature implique forcément une responsabilité politique sur les vrais responsables, « ceux dont les politiques et les choix sociaux et économiques ont engendré des conditions précaires, provoquant un sentiment d’injustice et de marginalisation ».

+Aujourd’hui Le Maroc+, qui évoque le lancement de la nouvelle campagne agricole, écrit que le ministère de l’agriculture a pris toutes les mesures nécessaires pour atteindre les objectifs initiaux.


La campagne actuelle va sans nul doute permettre de battre de nouveaux records dans différentes filières, estime le journal, précisant que le déploiement du Plan Maroc Vert (PMV) a permis de mettre à niveau les différentes filières agricoles qui vont des légumes jusqu’aux fruits, en passant par les viandes rouges et blanches.

Le Maroc mise énormément sur le secteur agricole pour relever les défis du développement humain et économique, écrit la publication, soulignant que tous les indicateurs sont au vert pour le Plan « qui n’a pas encore fini de surprendre les acteurs nationaux et internationaux ».

Aujourd’hui, l’agriculture marocaine est entrée dans une nouvelle phase, conclut-il.



À LA UNE
loading...
Retour en haut