International › APA

Sénégal : vers la mise en place d’un dispositif de suivi des Institutions sans but lucratif

Pas d'image

L’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) « compte mettre en place » un dispositif de suivi du secteur des Institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM) pour lever les « difficultés » causées par son absence dans l’économie sénégalaise, a fait part jeudi à Dakar Mbaye Faye, directeur des Statistiques économiques et de la Comptabilité nationale.La mise en œuvre de ce dispositif, qui sera composé d’un répertoire statistique et d’une banque de données économiques et financières, recevra en outre un « concours financier de la commission de l’Uemoa par le biais du Programme statistique régional (PSR) confié à AFRISTAT », a précisé M. Faye.

 Il présidait ce jeudi matin l’atelier de sensibilisation dans le cadre de l’étude monographique, prévue du 26 août au 11 octobre prochain, sur les ISBLSM.  

 Ce secteur regroupe l’ensemble des organisations privées dotées de la personnalité juridique, dont la fonction principale consiste à fournir à des groupes particuliers de ménages des biens et services non marchands, « c’est-à-dire gratuitement ou à un prix non économiquement significatif », a expliqué le directeur des Statistiques économiques et de la Comptabilité nationale.

 Au Sénégal, a-t-il poursuivi, elles sont constituées des associations, des fondations, des ONG, des partis politiques, des syndicats professionnels, des fédérations sportives et culturelles, des églises et des mosquées.


 Si les données économiques des unités du secteur sont assujetties à la déclaration de leurs activités, « selon la réglementation », on note cependant une absence de répertoire à jour du secteur « compte tenu de sa disparité et sa diversité ». « En effet, très généralement, a déploré Mbaye Faye, l’organisation disparait silencieusement, par cessation de ses activités sans déclarer ce changement ».

Ainsi devant ses collaborateurs et les parties prenantes du projet, le directeur des Statistiques économiques et de la Comptabilité nationale a noté que sa réussite « requiert une collaboration soutenue de tous les acteurs » du secteur des ISBLSM.

 



À LA UNE
loading...
Retour en haut