International › APA

Sénégal : le khalife des Tidianes alerte l’Etat sur la dépravation des mœurs

Le khalife général des tidjanes Serigne Babacar Sy Mansour a rappelé samedi à l’Etat sénégalais la « responsabilité » qui lui incombe de veiller sur les mœurs du pays, « fortement dépravées » et marquées notamment par des déviances comme « l’homosexualité » qui est « néfaste » pour la société.S’adressant au ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye, venu présider la cérémonie officielle du Gamou 2019, le khalife connu pour son franc-parler lui a dit que « tout ce qui se passe dans ce pays est sous (sa) responsabilité. Vous devez y veiller, surtout sur la question de l’homosexualité ».

Pour cette édition, la cérémonie officielle a précédé la célébration de la nuit de la naissance du prophète et Serigne Babacar Sy Mansour a tenu avant ce moment de rappeler « les enseignements de l’islam » sur des thèmes portant aussi sur le mariage et le divorce.

Pour lui, beaucoup de gens « ne reconnaissent plus la sunna et l’innovation (Bid’a) » qui est proscrite par l’islam. Et parmi ces innovations font partie le mariage temporaire que certains tentent de légitimer.

Il y a également parmi ces déviances, selon le guide religieux, « l’association, le non-respect des règles du divorce en islam, du délai de viduité,  la banalisation de la danse et l’absence de pudeur » : toutes choses faisant que le pays n’est pas à l’abri de la colère divine.


Devant la forte délégation marocaine, Serigne Babacar Sy Mansour a également appelé à « l’éducation des enfants » et  à « plus d’égards pour les femmes ».

Prenant la parole, Aly Ngouille Ndiaye, accompagné par plusieurs collègues ministres, a fait montre de sa connaissance des versets coraniques ainsi que des panégyriques d’Elhadji Malick Sy parlant du prophète Mouhammad, provoquant parfois les applaudissements de l’assistance. 

Mais il a surtout demandé au khalife de prier pour le maintien de la paix du pays mais également « pour le président Macky Sall afin qu’il puisse poursuivre ses projets ».



À LA UNE
loading...
Retour en haut