International › APA

Sahara : Le Maroc n’acceptera jamais le changement des données existantes sur le terrain dans la zone tampon

Le Maroc n’accepte pas et n’acceptera jamais le changement des données existantes sur le terrain dans la zone tampon, particulièrement la construction de certaines bâtisses, a affirmé, lundi à Rabat, le Chef du gouvernement, M. Saâd Eddine El Othmani.Le Maroc considère toute modification de données dans la zone tampon comme étant « une agression à son encontre », a souligné M. El Othmani, qui s’exprimait lors d’une réunion avec les secrétaires généraux et premiers secrétaires des Centrales syndicales ainsi que ceux des partis politiques non représentés au Parlement, consacrée aux derniers développements de la question de l’intégrité territoriale du Royaume, selon un communiqué du département du chef du gouvernement.

Au cours de cette réunion, destinée à  transmettre les différentes initiatives entreprises par le Maroc en vue de défendre ses causes sacrées au sein des différents foras internationaux, M. El Othmani a appelé tous les partis politiques et les syndicats à une mobilisation totale au sujet de la question de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du Royaume, notant que le Maroc est appuyé dans ce cadre par les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU qui a souligné la nécessité de garder le statut de la zone tampon comme il était auparavant.

Le chef de gouvernement a fait savoir, à cette occasion, que le Roi Mohammed VI a fait part au Secrétaire général des Nations Unies de son rejet des provocations des séparatistes, signalant que le Souverain va informer tous les dirigeants de pays amis des derniers développements que connait la région.


Après avoir rappelé le processus positif qui a accompagné la défense de la question de l’intégrité territoriale au niveau international, M. El Othmani a fait valoir que le Maroc prend très au sérieux cette question, et ne permettra pas aux séparatistes d’avoir accès à la zone tampon, notant, à cet égard, que la proposition d’autonomie présentée par le Maroc est la solution la plus efficiente, et a été qualifiée de sérieuse et crédible par de nombreux pays.

Il a rappelé également, ajoute le communiqué, les démarchés entreprises par le Maroc pour s’intégrer dans différents regroupements régionaux africains, à leur tête le retour du Maroc à l’Union Africaine et l’adhésion au Conseil de paix et de sécurité de l’UA, relevant que « grâce aux Hautes orientations royales, le Maroc commence à conforter son positionnement, tandis que les séparatistes sont en constante régression, de même que leurs allégations dans les foras internationaux ».

À LA UNE
Retour en haut