International › APA

Révision de la constitution et piratage maritime en vedette dans les quotidiens béninois

Les quotidiens béninois parus ce mardi ont fait un large commentaire sur la loi portant révision de la Constitution et le piratage maritime, notamment l’arraisonnement du navire norvégien Bonita par des pirates alors qu’il mouillait au large des côtes béninoises. Fraternité affiche à sa Une « Loi portant révision de la constitution béninoise, La décision des sept sages de la Cour constitutionnelle attendue ». Selon ledit journal, la Cour constitutionnelle doit assumer la validité des dispositions introduites dans la constitution béninoise. 

Dans un contexte de suspicion, la Cour devra se prononcer sur la procédure d’adoption et sur le contenu du texte révisé. Elle est plus attendue sur la création du poste de vice-président, le parrainage des candidats à la présidentielle, l’alignement des mandats et les élections générales et la suppression de certaines attributions du parlement béninois. 

Cependant, concernant la Cour des comptes, la suppression de la peine de mort et la discrimination positive en faveur des femmes, l’opinion nationale sera moins regardante, estime le journal Fraternité. 

 Matin Libre estime que « cette révision n’est pas une victoire «  et ajoute que les députés auraient dû écourter leur propre mandat, pour favoriser des élections générales inclusives. Non seulement ils ne l’ont pas fait, mais en plus, ils ont créé un poste de vice-président et imposé des parrainages, grâce auxquels on pourra exclure des candidats en 2021.

 Le quotidien relève les craintes de la société civile à travers une déclaration du réseau WANEP Bénin.

 Dans le même sens, Le Pays Émergent publie la déclaration de l’Union Sociale Libérale de Sébastien Ajavon qui « dénonce et met en garde Patrice a Talon contre des élections exclusives ».


 Par ailleurs, Matin Libre révèle « ce qu’il fait savoir » sur l’attaque pirate perpétrée samedi dernier au large des côtes béninoises.

À en croire ce journal, tôt dans la matinée du samedi dernier, le navire norvégien Bonita a été arraisonné par des pirates alors qu’il mouillait au large des côtes du Bénin. Selon les informations révélées par l’autorité portuaire, neuf membres de l’équipage ont été enlevés.

 Fraternité écrit « Patrice Talon préoccupé par la situation » et explique qu’à la suite de l’attaque du navire dans les eaux béninoises, le chef de l’Etat, Patrice Talon, a tenu une réunion de crise avec les acteurs en charge de la sécurité des eaux du Bénin et du Port de Cotonou. Il s’agissait d’évaluer la situation en vue de prendre des mesures pour un meilleur renforcement de la sécurité dans les eaux béninoises.

Et Le Matinal renchérit «  Talon annonce la risposte ». 



À LA UNE
loading...
Retour en haut