International › APA

Réconciliation nationale et élections alimentent les quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè de ce vendredi évoquent les débats concernant les futures élections couplées (présidentielle et législatives) au Burkina Faso, sans oublier la réconciliation nationale.Le quotidien privé Le Pays titre : «Réconciliation nationale : Zéphirin Diabré en phase avec les propositions des +Sages+ de Manéga», informant que le Chef de file de l’opposition politique (CFOP), Zéphirin Diabré a reçu, hier jeudi au siège de la structure, une délégation de l’appel de Manéga.

Selon le journal, l’objectif de la visite au sein du CFOP a été de remettre leur feuille de route à M. Diabré et s’entretenir avec lui sur les propositions faites.

Le même confrère renseigne que le Mouvement du plaidoyer du retour  de la paix et de la cohésion sociale au Burkina Faso (MPCRN) dirigé par Safiatou Lopez/Zongo, était en fin de matinée hier jeudi, dans les locaux de la Primature pour une audience avec le chef du gouvernement, Christophe joseph-Marie Dabiré.

A ce propos, le quotidien national Sidwaya affiche: «Réconciliation nationale: Safiatou Lopez présente son projet au Premier ministre», là où L’Observateur Paalga (privé) laisse lire: «Safiatou Lopez à la Primature».

Le journal cité en second lieu rapporte que l’Union pour le progrès et le changement (UPC), le principal parti de l’opposition burkinabè, a animé une conférence de presse, hier à Ouagadougou.


A lire l’article, les animateurs de la conférence de presse ont dénoncé, entre autres, «l’échec programmé des opérations d’enrôlements, l’octroi de Carte nationale d’identité burkinabè (CNIB) organisé par le parti au pouvoir et ses alliés, le refus du Chef de l’Etat Roch Marc Christian Kaboré, d’autoriser les partenaires à financer l’établissement des CNIB  pour les populations».

De son côté, Le Pays arbore que pour les élections couplées de 2020, «l’UPC dénonce des fraudes en perspective».

Le journal privé Le Quotidien va plus loin en citant le 1er vice-président de l’UPC, le député Moussa Zerbo qui a déclaré à la conférence de presse que: «les ingrédients d’une crise post-électorale sont en train de se réunir».



À LA UNE
loading...
Retour en haut