International › APA

Presse ivoirienne/Présidence Unjci: des «manquements» dans la validation des dossiers dénoncés

Pas d'image

Idrissa Bamba, candidat à l’élection de la présidence de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci), a dénoncé samedi des « manquements graves dans le processus de validation des candidatures», dans une déclaration, face à la presse.« La liste que j’ai l’honneur de diriger et sur laquelle figurent des hommes et femmes de qualité,  révèle des manquements graves dans le processus de validation des candidatures », a dit M. Idrissa Bamba, devant des journalistes.

Idrissa Bamba qui conduit la liste Solidarité et efficacité n’a pas été retenu de même que le candidat Jules Sylvain Bossiehi. Sur cinq dossiers déposés, trois listes ont été retenues, tandis que deux autres ont été rejetés par le Conseil d’administration de l’Unjci.

Vendredi, le Conseil d’administration de l’Unjci a rendu publiques, dans un communiqué, les listes qu’il a validées pour l’élection à la présidence de l’organisation, alors qu’ à cette date la campagne électorale devrait s’ouvrir à 00h GMT.

Il reproche au Conseil d’administration de n’avoir pas donné un temps de recours, permettant le règlement des contentieux qui pourraient survenir. En outre, le Conseil a « refusé de se prononcer sur la recevabilité des candidats pour publier la liste des candidats retenus, directement ».

Les motifs évoqués par le Conseil d’administration de l’Unjci pour invalider la liste Solidarité et efficacité indiquent que « deux dossiers sont incomplets (sur les 24 déposés) et un candidat dont la carte d’identité de journaliste professionnel n’est pas à jour ».

La liste Solidarité et efficacité fait observer qu’ «après publication officieuse de la composition des listes, sur le site web de l’Unjci, des constats de doublons étaient visibles. Or, conformément aux textes de l’Union, ces doublons constituent un facteur d’invalidation de la candidature». 

« Dans le cas d’espèce, un journaliste se trouve à la fois sur notre liste et celle du candidat Lance Touré, mais le Conseil d’administration, par subterfuges, a maintenu la liste de Lance Touré et a rejeté la nôtre », a-t -il déploré. 


 « Il nous est revenu que le Conseil a appelé Étienne Aboua, puisqu’il s’agit de ce doublon pour qu’il fasse un choix », a dit Idrissa Bamba,  qui dénonce par ailleurs « deux poids, deux mesures » tout en s’étonnant que M. Aboua affirme n’avoir « jamais remis ses documents ».

« Nous rejetons la décision du Conseil d’administration qui comporte en son sein deux membres faisant pre-campagne, depuis quelques mois, à visage découvert pour le candidat Lance Touré », a-t-il noté, avant de révéler qu’ «il s’agit notamment de Ya David de Fraternité Matin et Kolo Coulibaly de la RTI (Radiodiffusion télévision ivoirienne) ».

L’équipe Solidarité et efficacité exige du Conseil d’administration qu’ « il applique sans délai et de façon stricto sensu, les textes, soit en invalidant toutes les listes où il y a eu doublon, soit en permettant à toutes ces listes d’aller en compétition », a-t-il poursuivi.

L’élection à la présidence de l’Unjci est prévue les 20 et 21 juillet 2019. Les trois listes bloquées retenues sont conduites par Lance Touré, Franck Ettien et Jean-Claude Coulibaly qui devront s’affronter. Le vainqueur succédera à Moussa Traoré, le président sortant qui finit bientôt son deuxième mandat.  

En dépit de l’invalidation de sa liste, Idrissa Bamba, annonce qu’il prendra part à l’élection  à la présidence de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire.


À LA UNE
Retour en haut