International › APA

Première femme candidate à une présidentielle mozambicaine, Alice Mabota dépose sa candidature

Pas d'image

La militante mozambicaine des Droits de l’homme et ancienne présidente de la Ligue des droits de l’homme du pays, Alice Mabota a déposé, lundi, sa déclaration de candidature pour l’élection présidentielle prévue le 15 octobre 2019, devenant ainsi la première femme candidate à une présidentielle dans ce pays d’Afrique australe depuis l’introduction du multipartisme en 1992.Mme Mabota est la candidate de la Coalition de l’alliance démocratique, un regroupement de six petits partis politiques. Elle n’est membre d’aucun des partis qui l’ont investie pour les représenter, mais elle a déclaré aux journalistes avoir répondu favorablement à leur demande.

Mabota est née en avril 1949 à Maputo et elle est bien connue sur la scène politique et économique du Mozambique.

Comme la majorité des Mozambicains de son époque, elle a lutté pour aller à l’école dès son plus jeune âge et a commencé sa carrière en occupant un emploi régulier de fonctionnaire.

Elle est la fondatrice de la Ligue des droits de l’homme, créée en 1993 pour défendre la justice et les droits de l’homme.


Mme Mabota a passé plus de 30 ans de sa vie à se battre pour la justice, mais elle estime que « le pays fait maintenant marche arrière en termes d’Etat de droit ».

Les autres candidats à la présidentielle qui ont déjà déposé leur candidature sont le président sortant, Filipe Nyusi du parti Frelimo (au pouvoir), Ossufo Momade, chef du principal parti d’opposition Renamo et Daviz Simango, maire de Beira et dirigeant du Mouvement démocratique du Mozambique.

Le musicien Helder Mendonca, plus connu sous le nom de Dino XS, se présente également sous la bannière du parti des Optimistes pour le développement du Mozambique.



À LA UNE
loading...
Retour en haut