International › APA

Politique et faits de société au menu des quotidiens burkinabè

Pas d'image

Les quotidiens burkinabè abordent ce mercredi des sujets variés avec un intérêt particulier pour ceux liés aux faits de société et à la politique.«Crise humanitaire : L’Opposition invite le gouvernement à initier une opération +Boribana+(la fuite est terminée, en langue nationale Dioula, Ndlr», titre Aujourd’hui au Faso.

Ce quotidien privé informe que le traditionnel point de presse hebdomadaire du Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP/BF) a eu lieu hier mardi.

«Animée par le 4e vice-président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), Amadou Diemdioda Dicko, cette  rencontre avec la presse a porté sur la crise humanitaire née du terrorisme, le prélèvement du manganèse de la mine de Tambao, l’auto-saisine du Conseil constitutionnel du nouveau Code pénal et l’inscription des sites métallurgiques au patrimoine mondial de l’UNESCO», relate le journal.

De son côté, Le Pays, autre quotidien privé, reprend à sa une, les propos de l’un des représentants du CFOP, qui a déclaré au sujet de l’insécurité au Burkina Faso : «Le gouvernement trouvera un beau matin une bonne partie du pays aux portes de Ouagadougou».

A ce sujet, le quotidien national Sidwaya fait remarquer que la déferlante de réfugiés vers des zones dites sûres inquiète l’opposition politique burkinabè.

Sous un autre registre, le même journal affiche : «Force conjointe G5 Sahel : L’UE promet un nouvel appui de 90 milliards F CFA», renseignant que la haute représentante de l’Union européenne (UE), Frederica Mongherini a échangé, hier mardi, avec le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, en marge du sommet de l’Union africaine à Niamey au Niger.


Dans son ‘’Regard sur l’actualité », L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè, met en exergue : «G5 Sahel : Tourisme sécuritaire».

De son côté, le journal privé Le Quotidien consacre sa une au phénomène du grand banditisme à Ouagadougou, titrant : «Echec d’une opération d’enlèvement d’un expatrié».

A ce propos, Aujourd’hui au Faso, mentionne : «Police de Saaba (Ouagadougou): Des apprentis preneurs d’otage arrêtés», là où Le Pays parle de «deux réseaux de présumés malfrats démantelés».

Quant à L’Express du Faso, quotidien privé édité à Bobo-Dioulasso (2e capitale du Burkina Faso), il aborde  la campagne hivernale 2019, faisant remarquer qu’il y a «un déficit pluviométrique dans les grandes régions agricoles».



À LA UNE
loading...
Retour en haut