International › APA

Politique, coronavirus et nécrologie au menu des quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè de ce mardi commentent largement le décès, la veille, de l’homme de presse et de culture, Moustapha Thiombiano, sans oublier l’actualité relative à la pandémie de Coronavirus (Covid-19) et à la politique.Dans sa rubrique ‘’Mardi politique », le quotidien privé Le Pays donne la parole au Pr Mamoudou Hama Dicko, président de la Nouvelle alliance du Faso (NAFA, opposition) qui déclare, au sujet du scrutin couplé du 22 novembre 2020, que «la date des élections est intouchable».

Pour sa part, Le Quotidien (privé) met en exergue les propos du président de l’Alternative patriotique panafricaine/Burkindi, Dr Adama Coulibaly.

Celui-ci affirme que «l’une des solutions au problème du Burkina, c’est d’envoyer à la retraite cette classe politique obsolète et largement corrompue». 

Pendant ce temps, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, cite le ministre de la Justice, Garde des sceaux, René Bagoro qui revient sur la libération de 1207 prisonniers, soutenant: «Ne confondons pas remise de peine et grâce présidentielle». 

Le journal rappelle que le conseil des ministres du 2 avril 2020 a décidé d’une remise totale de peine privative de liberté au profit de 1207 condamnés en raison de la crise sanitaire née de la pandémie du Covid-19.

Evoquant la lutte contre le coronavirus, Le Pays Publie «le cri de cœur du Cardinal Philippe Ouédraogo».

Quant au quotidien national Sidwaya, il arbore: «Covid-19: plus d’un milliard F CFA pour soutenir la culture», informant que le point de l’évolution de la pandémie fait ressortir «18 nouvelles guérisons». 

Le même journal, à travers son ‘’Trait de plume », parle de «la réplique de Idriss Déby», soulignant que «lorsque l’Armée nationale tchadienne (ANT) a perdu plus de 90 hommes lors d’une attaque de la secte terroriste Boko Haram, dans la province du Lac, le 23 mars dernier, le chef de l’Etat, Idriss Deby Itno, avait promis une réplique foudroyante». 


Et de relever qu’«aujourd’hui, l’on est tenté de lui donner raison au regard des nouvelles qui viennent du front».

Sidwaya renseigne également que la presse burkinabè est en deuil, précisant que «Moustapha Thiombiano a tiré sa révérence».

A ce propos, Aujourd’hui au Faso (privé) fait observer que c’est un monument de la presse notamment audiovisuelle qui vient de ranger définitivement le micro. 

Selon le confrère, Moustapha Thiombiano était présenté comme l’un des pionniers de la radio en Afrique noire, si bien que le qualificatif de première radio libre d’Afrique collait bien à la sienne Horizon FM. 

«A travers cette radio, il a permis à de grandes figures du journalisme burkinabè de mettre le pied à l’étrier et faire leurs armes dans ce métier», écrit Aujourd’hui au Faso.

Parlant de ce décès, L’Observateur Paalga affiche: «Moustapha Thiombiano: la boite à idée s’est refermée définitivement».


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 28.05.2020

Les Chutes de la Loufoulakari

Les Chutes de la Loufoulakari sont des cascades situées dans le sud-ouest de la république du Congo, dans le département du Pool, à 75 km…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut